Éditorial

, popularité : 4%
Il est très difficile de tracer exactement les limites entre les problèmes spécifiques à l’action et les autres sujets généraux qui sont traités également dans cette revue. Cependant, les articles qui suivent traitent plus particulièrement de l’action non violente anarchiste.

Les idées exprimées dans ces textes (et ceci est valable pour l’ensemble de la revue) n’expriment pas toujours l’opinion de la majorité d’entre nous, mais ils permettent d’ouvrir le débat. Il est bien entendu que les thèmes sont ceux que nous avons déjà définis précédemment : la violence, la non-violence et l’anarchisme et plus spécialement l’action non-violente anarchiste dans le contexte actuel.

Nous n’avons pas la prétention de pouvoir épuiser un aussi vaste sujet et nous souhaiterions que dans chaque numéro les camarades et les lecteurs contribuent à ce travail par l’apport de leurs propres conceptions, de leurs expériences ainsi que par des études historiques, économiques, psychologiques, etc.

Les opinions exprimées, divergentes et souvent contradictoires, sont un ferment au débat que nous ouvrons ici ; et il est bon de rappeler à ce propos que, comme l’anarchisme, la non-violence n’est pas figée dans une pensée monolithique.

Le débat est ouvert.