La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
Iztok n°3 (mars 1981)
Éditorial
Article mis en ligne le 6 décembre 2007
Visites : 581 - Popularité :
5%
logo imprimer

En
ce moment, même sans le vouloir, on ne peut éviter
d’entendre parler de la Pologne. En effet ce qui se passe là-bas
mobilise, avec des hauts et des bas, les médias occidentaux.
Pourtant ce numéro d’Iztok
ne comprend qu’un court article sur ce pays, et qui date de 1975. Il
y a plusieurs raisons à ce silence.

Premièrement,
Iztok se veut d’abord une revue d’informations libertaires sur
les Pays de l’Est. Comme l’activité anarchiste est des plus
réduites dans les pays communistes, ce genre d’informations
est plutôt rare. Nous publions donc aussi des textes
théoriques, ou des sujets qui sans être libertaires ne
sont pas ou sont peu abordé dans la presse en général
(comme par exemple dans le n°3 l’article sur la Bulgarie). Comme
nous n’avons ni documents franchement libertaires, ni connaissance
d’une quelconque activité anarchiste consciente en Pologne
(tout le mouvement est largement empreint d’un anarchisme spontané
mais inconscient) nous n’avons rien à publier sur le sujet.

Deuxièmement
Iztok ne veut pas être, et n’est pas, une revue de plus
à parler en général des Pays de l’Est et des
oppositions qui s’y développent. Nous trouvons qu’il en existe
déjà suffisamment qui remplissent correctement leur
mission. Nous ne voyons aucun intérêt à publier
des documents de « Solidarité », bien
qu’ils soient très intéressants pour mieux comprendre
les évènements, car des revues comme l’Alternative,
Esprit, etc. en publient suffisamment pour que nous n’ayons
pas à le faire nous aussi.

Cela
ne veut pas dire pour autant que nous ignorons ou que nous restons
passifs devant la situation polonaise. Tout d’abord nous avons sorti
courant septembre, à un moment où pratiquement aucun
texte de la grève n’était disponible en France, une
petite brochure comprenant un choix de traductions qui nous
paraissaient nécessaire pour mieux comprendre le mouvement et
son esprit. Ensuite nous avons édité début
janvier le n°1 d’Iztok en polonais qui comprend un
article sur l’analyse des Pays de l’Est, le syndicalisme et le
fonctionnement d’une organisation, tout cela bien entendu dans une
optique anarchiste. Il y a aussi un court texte de Bakounine et une
liste d’adresses à l’Ouest. Cette brochure a été
éditée pour être diffusée en Pologne et a
commencé à l’être. Toutes les personnes qui vont
en Pologne et qui désirent en emporter n’ont qu’a nous écrire
pour en obtenir. Si la situation le permet, un second numéro
d’Iztok en polonais sera publié.

Cela
ne veut pas dire non plus que nous ne pensions rien des évènements
actuels. Nous reconnaissons un mouvement réellement populaire,
et pour l’instant toujours contrôlé en grande partie par
les travailleurs eux-mêmes même s’il n’est pas lui non
plus exempt de tentatives de manipulation de la part d’aspirants au
pouvoir dans « Solidarité ». Ce
mouvement est naturellement libertaire, car anti-hiérarchique
et anti-autoritaire dans les faits, simplement par réaction au
totalitarisme qu’il combat. C’est le type d’oppression que subissent
les travailleurs dans les Pays de l’Est, la dictature d’un État
tout puissant qui s’appuie sur une hiérarchie de privilèges
et qui contrôle pratiquement tous les aspects de la vie sociale
qui fait que lorsqu’ils se révoltent, ils adoptent
spontanément une attitude que l’on peut qualifier
d’anarchiste. Mais leur anarchisme reste dans les actes, et au niveau
inconscient : le mythe de la nécessité de l’État
reste toujours bien ancré dans la tête des gens. Mais
les conditions sont favorables pour la diffusion des idées
anarchistes, à condition de ne pas s’y prendre maladroitement
(en arrivant muni de la recette, l’anarchisme, qui doit
infailliblement conduire au paradis, par exemple : c’est un langage
que les polonais connaissent bien et qu’ils n’apprécient plus
guère). Il faut aussi garder les pieds sur terre ; les polonais
ne vont pas brandir le drapeau noir du jour au lendemain, s’ils le
brandissent un jour. Il ne faut pas négliger deux facteurs
importants, qui sont des réalités puissantes en Pologne
et qui sont incompatibles avec nos idées : l’Église et
le nationalisme. Mais les évènements actuels sont une
preuve de la justesse de nos théories face aux socialistes
autoritaires, ouvrent des perspectives nouvelles auxquelles on était
loin de penser il y a seulement un an. De toute façon
l’émancipation des polonais sera l’œuvre des polonais
eux-mêmes, et les évènements actuels le prouvent
bien. Quel que soit leur cours futur, il en restera toujours quelque
chose.

Tout
le texte qui précède est un point de vue « militant »
sur la Pologne. Nous avons aussi un point de vue personnel et plus
sentimental qui peut se résumer en un mot très
populaire là-bas : solidarité ! mais sans majuscule.


Dans la même rubrique

À propos de l’État
le 8 décembre 2007
par Dimitrov
Le rêve
le 8 décembre 2007
par Bejanski (Nicolas)
Yougoslavie
le 8 décembre 2007
par Meraklia
Notes de lecture
le 8 décembre 2007
par Dierzki (Andrei)
Notes de lecture
le 8 décembre 2007
par Asparoukh

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2