La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
L’unique n°9 (avril 1946)
Valeur thérapeutique du céleri
Article mis en ligne le 26 février 2008
Visites : 843 - Popularité :
8%
logo imprimer

Après l’oignon, le céleri est de toutes les plantes, la plus tonique et la plus reminéralisante. Elle s’avère également oxydante et diurétique, c’est-à-dire qu’elle facilite la combustion des poisons et des acides du sang et favorise la sécrétion de l’urine par les reins. Grand tonique nerveux et calmant des nerfs, c’est aussi un antiasthmatique à cause de son pouvoir décongestif et antispasmodique.

On l’emploie avec grand profit dans les cas de catarrhes pulmonaires et dans les cogestions sous forme de décoction. Elle éclaircit la voix dans les cas d’aphonie et fortifie les cordes vocales des chanteurs et des orateurs. Les feuilles de céleri en cataplasme sont très efficaces dans les tumeurs froides, les contusions et dans les inflammations et les engorgements mammaires ; elles agissent alors comme émollientes et décongestives, apaisant la douleur et calmant l’inflammation. C’est une plante antiscorbutique. Elle est carminative, car elle soulage les incommodités résultant des gaz intestinaux. C’est un excellent remède dans les affections rénales et un grand tonique nerveux dans les cas de mélancolie.

Le bouillon de céleri est souverain contre les rhumatismes et toutes les manifestations arthritiques. En général, à cause de ses propriétés reconstituantes et minéralisatrices, on doit considérer le céleri comme un aliment convenant non seulement aux enfants, mais encore de grande valeur pour les convalescents et dans les cas de débilité générale due au manque de vitamines et de sels minéraux.

(Boletin de la Asociacion Naturista)


Mots-clés associés

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2