La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
L’ère nouvelle n°4 (août 1901)
D’en-haut et d’en-bas
Article mis en ligne le 29 mars 2008
Visites : 767 - Popularité :
6%
logo imprimer

 

Les
heures de travail

Un
pasteur des États-Unis, M. Minot Savage, de New-York a affirmé
l’autre jour que dans une Société bien constituée,
personne n’aurait besoin de travailler plus de trois heures par jour.
Les 21 heures de surplus pouvant être consacrées au
repos et à la recréation physique, morale et mentale.

Le
bout de l’oreille

« Une
guerre avec l’Allemagne, — dit le Gaulois, au sujet des
prétendus mémoires de Félix Faure que publie le
Figaro, — au moment de l’affaire Schnœbelé, nous
aurait épargné et le dreyfusisme et le panamisme, et
comme nous avions le poing sur la hanche en face de notre agresseur,
nous ne nous serions peut-être pas, comme Gribouille jetés
à l’eau pour éviter la pluie, nous aurions eu les
meilleures chances de nous en tirer honorablement. »

Le
Nationalisme, c’est la guerre. Il y a longtemps que nous le savions,
mais voilà qu’ils l’avouent eux-mêmes. Pauvre de toi,
France, si tu tombais en leurs mains.

Bravo !

La
Société coopérative de consommation, « la
Bellevilloise » a décidé dans sa dernière
assemblée générale de supprimer la vente de
l’absinthe

Rappelons
que cette mesure a déjà été prise par
« l’Égalitaire ».

Le
bon apôtre

Les
agences racontent qu’après l’opération faite, il y a
dix-huit mois, par le docteur Mazzoni, le pape avait promis à
ses médecins de les inviter à déjeuner.

Depuis
qu’il est pape, c’est-à-dire depuis vingt-trois ans, c’est la
première fois qu’il invite quelqu’un à manger auprès
de lui. L’étiquette défend absolument qu’un personnage,
quelle que soit sa position, mange à la même table que
le pape. Donc Léon XIII, tout en déjeunant avec ses
invités, en était séparé. La table était
dressée dans l’embrasure de la fenêtre de la tour de
Léon XIII et celle des invités l’était au centre
de la salle ronde qui les précède.

L’amphytrion
et les convives étaient séparés par un rideau !!

Et
toi, ô Christ, tu mangeais et tu buvais avec les péagers
et les gens de mauvaise vie. Comme tu dois souffrir de voir de
pareils hypocrites se réclamer de ton nom !

Une
noble idée

Une
femme de bien, Madame Mühlberg Sutermeister d’Aarau en Suisse a
pris l’initiative d’une pétition devant être adressée
en Suisse aux autorités fédérales, dans le but
d’obtenir pour les filles-mères le droit de porter le titre de
« Madame ». Cette démarche faite dans un but
humanitaire et dans l’intérêt des enfants illégitimes,
— victimes innocentes, — est digne d’attention et de sympathie.
Il y a longtemps qu’elle aurait dû être proposée
par les disciples de celui qui renvoyai absoute la femme adultère.

La
syphilis

Dans
un remarquable travail publié au Congrès de Bruxelles,
le Dr Fournier a déclaré que cette terrible maladie est
la cause la plus ordinaire des affections du système nerveux.

Sur
100 syphilis cérébrales, 27 guérissent, 19
aboutissent à la mort et 59 permettent la survie, mais une
survie « à peu près équivalente. La mort
comme résultat ».

Une
des conséquences les plus effrayantes, c’est la mortalité
infantile. L’enfant du syphilitique est tué soit dès
les premiers mois de la conception (avortement syphilitique), soit
dans les derniers mois de la grossesse (accoucheraient prématuré),
soit à sa naissance, soit dans les premières semaines.
(Assistance publique, 1880 à 1884, 458 morts sur 996
naissances) Enfin, la mort viendra plus tard par quelque lésion
de la syphilis héréditaire tardive.

L’hérédité
syphilitique paternelle donne 68% de décès, la
maternelle, 60%, la mixte 68%. La malignité de l’influence
hérédo-syphilitique est terrible quand elle s’étend
dans les premiers temps de la maladie. Ainsi, sur 90 femmes
conjugalement contaminées et enceintes, Fournier cite 50
avortements ou mort-nés, 38 naissances et morts subséquentes
plus ou moins rapides et 2 survies. (Clientèle de ville,
bourgeoise ou aristocratique.)

Que
serait-ce à l’hôpital ou dans les milieux pauvres et
privés de soins faciles ?

Et
les dégénérescences, qui s’en suivent dans la
postérité du syphilitique, malformations diverses,
monstruosités, décrépitude, sénilité
infantile, enfance valétudinaire sous toutes ses formes,
étiolement, infantilisme (absence de croissance normale)
rachitisme, etc. Pinard déclare que dans toute sa carrière
il n’a vu qu’un seul cas de rachitisme, qui ne fut pas de
l’hérédité syphilitique.

Cette
influence est même indiscutable sur le fœtus. C’est
invariablement la cause d’une disposition à l’avortement ou à
la mort rapide (50% d’après Fournier).

Sur
81 grossesses dans des ménages ou un des conjoints
avait une tare hérédo-syphilitique, Fournier trouve 28
avortements, 13 accouchements prématurés avec enfants
morts, 7 morts à bref délai et 33 survies. Pas besoin
de chercher ailleurs la cause de la dépopulation !

Un
errata

Je
m’aperçois que, dans le premier numéro, s’est glissé
— exigence de mise en page — la suppression d’une note concernant
l’Avant-Garde et où la rédaction déclarait
que cette excellente revue se trouve à la brèche depuis
trois ans, défendant les idées qui trouvent dans l’Ère
Nouvelle
une application populaire.


Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2