Éditorial

, popularité : 3%

Lors de notre dernière rencontre de travail, considérant l’intérêt suscité par notre tentative, nous avons jugé nécessaire d’approfondir plus systématiquement les idées-forces de l’anarchisme en fonction de la société actuelle et des possibilités offertes par les méthodes non violentes.

C’est pourquoi nous avons déterminé plusieurs thèmes auxquels nous voudrions consacrer plus particulièrement certains numéros : techniques non-violentes et engagement personnel, lutte de classe et non-violence, l’État, l’éducation et non-violence, psychosociologie, racisme, sexualité, non-violence non anarchiste et anarchisme religieux, militarisme et pacifisme, objection de conscience et service national.

Ces thèmes, nous l’espérons, ouvriront un large débat permettant de créer un courant d’opinion favorisant ainsi la possibilité d’actions directes non violentes.

Dans ce numéro, un exposé critique des marches de la paix organisées l’été dernier, les possibilités et les limites de cette forme d’action, ainsi qu’un courrier important, contribution des lecteurs au débat que nous avons ouvert, fourniront, nous le souhaitons, matière à réflexion pour chacun.