« La Marge »

, popularité : 3%
Cette revue est la conséquence de l’engagement d’un certain nombre d’individus dans une action autonome d’animation culturelle à Strasbourg.

Collective, une action autonome suppose résolu le problème de l’organisation qui doit lui servir de support. C’est la réponse à ce problème de l’organisation et l’objectif de l’action choisi par le collectif qui donnent la position de celui-ci.

Nous reconnaissons que toute « action autonome organisée » définit dans son mouvement (déroulement) ses limites propres et ses possibilités de dépassement. Nous reconnaissons ne pouvoir définir « l’organisation idéale », par contre nous pouvons dire que pour nous, l’organisation ne saurait être fondée sur « une hiérarchie du savoir » (ou des moyens, forme de savoir capitaliste) ni être « un mécanisme d’une pratique formelle et figée ». S’organiser se résume donc à s’associer librement dans le but de réaliser une action déterminée par un besoin ressenti, et non sur une théorie préétablie. Nous refusons de ce fait tout « dirigisme » (dans un sens et dans l’autre) et tout « éducativisme » (nous ne nous sentons ni les fondateurs, ni les détenteurs de la théorie émancipatrice des masses, ni les responsables de l’éducation de celle-ci).

En conséquence directe, l’organisation ainsi définie perd toute raison d’être une fois que l’action dont elle a servi de support a été réalisée, sans juger du résultat obtenu.

Les membres du collectif qui présentent cette revue sont issus d’une série d’actions autonomes, lancées à Strasbourg, dont certaines sont encore en cours alors que d’autres ont cessé. Ce sont les besoins ressentis par ces membres qui les ont amenés à définir le projet d’une nouvelle action autonome autour de laquelle ils se sont organisés.

Le collectif s’engage donc à produire une revue qui s’exprimera dans trois séries complémentaires :

Série 1 : Textes théoriques — en rééditions. Nous choisirons des textes peu diffusés et peu connus avec pour objectif de briser le cercle des connaisseurs, donc de les faire circuler.

Série 2 : Les luttes autonomes — série action. Nous tenterons de donner la parole à ceux qui se sont engagés dans une action autonome.

Série 3 : Recherches non dirigées — non autoritaires. Actualisation de l’expression théorique, analyses, critiques, réflexions collectives…

Cette revue paraîtra quatre fois par an et des suppléments seront édités suivant nos possibilités et les circonstances.

Numéros en préparation :

N° 1 (série « Actions ») : « les Free Clinics », par un membre du groupe « Médecine libre » de Strasbourg.

N° 2 (série « Textes et Documents ») : « Lutte de classes en Chine ».

N° 3 (série « Textes et Documents ») : « les Conseils ouvriers (Allemagne 1917-1921) ». Une analyse sur le mouvement des conseils allemand extraite de la brochure d’ICO « Fondements de l’économie communiste » et un article de Paul Mattick sur Otto Rühle paru dans les « Cahiers du communisme de conseils ».

N° 4 (série « Textes et Documents ») : « les Provos et la lutte de classes », réédition d’une brochure d’ICO.

Abonnement pour quatre numéros : 15 F. Abonnement de soutien (avec bulletin d’information trimestriel) 25 F.

CCP : Liliane Kaloustian, 387 88 W, Strasbourg.

Correspondance : « la Marge », 1, rue des Veaux, 67000-Strasbourg