La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
Bulletin de la Fédération Jurassienne n°4 (20 mars 1872)
Démenti des affirmations de M. Amberny de Genève
Article mis en ligne le 16 novembre 2008
Visites : 310 - Popularité :
15%
logo imprimer

 [1]

Le Journal de Genève du 15 mars contenait une longue lettre signée Amberny, et consacrée à l’Internationale et aux réfugiés de la Commune. Cette lettre, dont l’auteur semble se constituer en avocat officiel de l’Internationale contient entre autres le passage suivant :

« J’affirme, d’après des renseignements certains, et en vertu d’une autorisation expresse, qu’aucune grève n’a été décrétée pour le canton de Genève, que le projet n’en a pas même été conçu ; et qu’enfin l’Internationale n’arrêtera aucune mesure semblable dans notre canton en 1872.

« S’il fallait une sanction à cette affirmation absolue, j’ajouterais que je m’impose d’avance une amende de mille francs, à verser à l’hôpital cantonal, si l’association internationale décrète, cette année, une grève générale ou même partielle à Genève. »

Qu’est-ce que c’est que cette plaisanterie ? Qui est ce Monsieur Amberny, avocat genevois, qui vient parler au nom de l’Iinternationale, et qui déclare solennellement que l’Internationale ne décrètera pas de grèves cette année ?

Est-ce que jamais l’Internationale a décrétée des grèves ?Non. Et elle a toujours déclaré calomniateurs ceux qui prétendaient le contraire. ― Et voilà un Monsieur Amberny, que noous ne connaissons pas, qui n’est pas de l’Internationale ― son ignorance de la question le prouve ― qui s’avise de promettre que nous ne décrèterons pas de grèves en 1872 ! ― Monsieur Amberny admet donc que nous avons décrété autrefois, ou que nous décrèterons dans l’avenir.

Nous déclarons, pour nous, que M. Amberny n’a pas été autorisé par l’Internationale à parler en son nom ; que si telle personnalité lui a donné une autorisation pareille, cette personnalité n’en avait pas le droit ; que même une section de l’Internationale qui tiendrait un langage pareil à celui de M. Amberny, mériterait pour ce fait d’être exclue de l’Association, comme en ayant méconnu les principes fondamentaux.

La fédération jurassienne, qui a une section à Genève, inflige donc un désaveu public à M. Amberny. Si la fédération romande, plus particulièrement intéressée dans cette question, n’en fait pas autant de son côté, tant pis pour elle.

Notes :

[1Article édité sans titre.


Dans la même rubrique

Le 18 mars
le 16 novembre 2008
par Guillaume (James)
Correspondance du val de St Imier
le 16 novembre 2008
Nouvelles de l’extérieur
le 16 novembre 2008
Nouvelles de l’extérieur
le 16 novembre 2008

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2