La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
Iztok n°10 (mars 1985)
Nouvelles du front
Pologne
Article mis en ligne le 18 novembre 2008
Visites : 577 - Popularité :
10%
logo imprimer
Le groupe libertaire Emanuel Goldstein, dont nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises dans les précédents numéros d’Iztok, est toujours aussi actif dans la clandestinité. Dans un message de fin d’année adressé aux libertaires de l’Ouest (paru en français dans Le Monde Libertaire n° 553 du 13/12/1984), ils adressent leurs meilleurs vœux pour 1985, que nous transmettons à nos lecteurs. Ils en profitent surtout pour informer de leurs activités pour 1984. Quatre éditions sont prévues niais n’ont pas encore pu paraître : « La polonaise noire » de K. Wierzniski (poêmes antitotalitaires polonais) ; « Moscou-Petouchki » de V. Yerofeev (histoire satirique par un dissident soviétique) ; « Kronstadt » d’Ida Mett et « Hommage à la Catalogne » d’Orwell. La publication d’un journal théorique est abandonnée pour l’instant par manque de moyens.

Sur le plan des actions concrètes, le groupe Goldstein a appelé au boycott des élections du printemps dernier, et grâce au magazine dissident Salad, il a publié 16.000 tracts sur ce sujet. Une manifestation a été organisée peu avant les élections, et à cette occasion des membres du groupe ont uriné sur le monument à Dzierzyński, polonais fondateur de la Tcheka, devenue depuis le KGB. Le groupe a participé également à la parution de Robotnik (Le Travailleur), un hebdomadaire de Sollidarność tiré à 6000-7000 exemplaires. Une lettre ouverte à Arthur Scargill (parue en anglais dans Strike ! n°34, sept. 1984), leader du syndicat des mineurs anglais en grève depuis plusieurs mois, et signée conjointement par Robotnik et le groupe E. Goldstein, est parue dans cet hebdomadaire. Cette lettre soutient la grève, et condamne l’exportation de charbon polonais vers l’Angleterre. Elle demande aussi à Scargill de réviser sa position sur le mouvement polonais. En effet, en décembre 1981, il avait refusé de soutenir Solidarność.

Le message aux libertaires occidentaux se termine par une brève analyse des positions du groupe. Il s’inscrit dans l’opposition polonaise actuelle, malgré de nombreuses divergences, sur la base de l’unité dans la lutte contre l’ennemi commun. Il est partisan de la lutte des syndicats indépendants polonais, mais aussi de la Charte 77, des dissidents lituaniens et estoniens, du SMOT, du mouvement des Tatars. Il se reconnaît dans le Message aux travailleurs de l’Europe de L’Est du Ier congrès de Solidarność. Il renonce enfin à juger le mouvement pacifiste occidental, tout en soulignant que les S.S. 20 sont aussi dangereux que les Pershings.

Dans un message adressé aux participants au colloque international anarchiste de Venise en septembre dernier, le groupe précise sa position sur la résistance afghane (disponible en anglais dans Strike ! n°35, dec. 1984). Il y a deux fronts contre le totalitarisme : l’un en Europe de l’Est, et l’autre, le plus important, en Afghanistan. Les Afghans ont une autre culture et d’autres traditions, et pour cela ils sont parfois difficiles à comprendre. Mais leur combat est important pour les luttes qui se déroulent en Europe de l’Est. Le groupe E. Goldstein demande d’aider le mouvement de guérilla anti-soviétique en Afghanistan pour les aider eux et le mouvement polonais.


Mots-clés associés

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2