Les quais de demain

, par  Schæffer (Charles) , popularité : 4%

Têtes de Bois et Oreilles d’Anes

On ne peut pas se faire une idée de tout ce qu’on a écrit contre le suffrage universel sur un ton toujours sérieux — malheureusement.

Je crois qu’il n’y a qu’un moyen pour combattre cette blague trop prise au sérieux par les travailleurs. C’est le ridicule.

Voilà ce qu’il compris un de nos amis en écrivant la spirituelle brochure — Tête de bois et Oreilles d’Anes — véritable miroir des électeurs reflétant avec une admirable précision leurs traits sous la forme d’un navet surmonté d’un bonnet d’âne.

Voilà pourquoi je recommande aux votards endurcis cet opuscule, qui développe avec esprit l’idée suivante les électeurs sont comme les melons, ils se divisent en plusieurs couches.

Qu’est-ce que la Démocratie

C’est la désorganisation sociale.

Sous ce titre significatif, un auteur socialiste — le solitaire — fait le procès de la politicaillerie républicaine et bourgeoise masquée par la démocratie. Et il le fait, ma foi, avec beaucoup de bon sens.

La place trop restreinte — je le regrette — m’empêche de faire un compte rendu détaillé de cet intéressant travail écrit, sans cet esprit de sectaire si commun à la plupart des socialistes d’aujourd’hui. Il me faudrait la revue presque entièrement. Mais ce que je puis faire, c’est de recommander à ceux qui étudient les grands problèmes qui se posent avec tant d’obstination à la fin de notre siècle, ce livre qui essaye de démontrer que l’on ne doit pas remplacer le gouvernement aristocratique par le pouvoir du peuple dit démocratique cent fois plus tyrannique précisément parce que les gouvernants sont plus nombreux.

C’est un livre a consulter, dans cette époque de discussion et de supercherie, politique ou économique, que nous sommes en train de traverser.

Les Poètes de Demain

Quand on à lu plusieurs gros livres de philosophie ou d’économie politique et sociale, on feuillette avec plaisir une brochure comme celle des poètes de demain.

De la discussion sérieuse on peut bien passer à la littérature, c’est un changement qui repose l’esprit.

Dans cette brochure, Étienne Belot, un camarade de Marseille, fait la biographie de quatre poètes marseillais, chacun est doué d’un talent original ; ce qui est rare aujourd’hui chez les nombreux rimailleurs et enfileurs de phrases travaillant dans la littérature.

L’auteur reproduit aussi quelques poésies que liront avec plaisir ceux qui, sans oublier la Révolution, aiment l’esthétique.

Ch. S

Navigation