Les quais de demain

, par  Colline , popularité : 6%

les cent sonnets d’un fumiste par Georges Proteau

Quoique ayant un goût fort peu prononcé pour la fumisterie, même en vers, nous ne saurions faire autrement que reconnaitre la valeur et la saveur de ce petit volume. C’est une suite de tableaux bien observés et écrits sans façon ; c’est la vie réelle avec son amère philosophie, dans des « rimes brutales, joviales et sociales ». Après cette lecture, très attrayante, il est facile de se convaincre que bien que fumiste, on n’en est pas moins sincère et surtout très sensible.

Le Socialisme en 1888 — Lettres d’un militant à un néophyte.

Ces lettres, publiées par Émile Darnaud, de Foix, forment une petite brochure que nous recommandons à nos lecteurs.

Dans le principe, elles n’étaient pas destinées an public, elles étaient écrites pour un ami. Ce qui les rend tout particulièrement intéressantes, c’est le haut jugement qui préside à leur conception, c’est la rare impartialité qui les caractérise.

La première. partie est consacrée à l’énumération des fractions socialistes et à l’examen de leur composition. La seconde partie traite de quelques questions de principes avec beaucoup de force et une certaine hauteur de sentiment. Nous pourrions bien taquiner notre auteur sur l’importance qu’il attache aux chants révolutionnaires, mais il s’exprime dans des termes si convaincus qu’il semble désarmer les plus récalcitrants. — Et nous n’aurions garde, pour le moment, de le désabuser.

Le droit à l’Insurrection, par E. Odin.

Cette brochure contient le compte rendu du procès des citoyens Pons et E. Odin et une réponse à la magistrature. Un article de E. Odin, paru dans la Revue Cosmopolite, avait servi de prétexte pour condamner deux socialistes à trois mois de prison.

Quelle admirable chose que les grands principes de 89 ! Pour nos escobars politiques, ils justifient toute spoliation, ils consacrent tout despotisme, ils ont toutes les complaisances.

Quand la Bourgeoisie a voulu s’emparer du pouvoir, « l’insurrection était le plus sacré des droits, le plus indispensable des devoirs ». Après l’avoir extorqué, après ses abus, son oppression et ses iniquités, toute réclamation devient un forfait, et le droit à l’insurrection est condamné au nom des immortels principes. C’était faire œuvre utile que publier cette brochure. Elle a rétabli les faits après les avoir caractérisés ; elle a montré un tribunal représentant une société, jugé par des accusés personnifiant la vindicte prolétarienne.

Colline.

Navigation