L’Unique N°3 (août-sept. 1945)
Le fou maraudeur de merveilles
Article mis en ligne le 10 janvier 2007

par Maguelonne (Marie-Claire)
Alors que tant d’autres sommeillent
en un bon sens de pharisien,
siffle à la lune, en vrai vaurien,
le fou, maraudeur de merveilles  !

 Simple – mais la simplicité
confine en secret au génie –
Il connaît en sa courte vie
l’art de vivre l’éternité.

Si son habit de vieille toile
a vagabondé sous les cieux,
qui n’a vu briller en ses yeux
l’éclat d’une irréelle étoile ?

Pauvre ? — Allons donc, ô gens sérieux !
raisonnables dans votre fange.
Sa demeure est celle d’un ange.
Son trésor est celui des Dieux.

C’est en prince qu’il appareille,
sifflant à la lune, à l’amour,
vers son mystère, — sans retour —
le fou, maraudeur de merveilles !


Marie-Claire Maguelonne (Eaux-Fortes.)