Jeunesse ratatinée

jeudi 13 octobre 2016


Dix-sept mouvements de jeunesse de gauche, d’extrême-gauche ou n’appartenant à aucune formation politique ont, dans une déclaration commune, pris position sur un certain nombre de questions concernant le service militaire.

Ils ont demandé toutes sortes de réformes et d’aménagements : augmentation du prêt quotidien, gratuité des transports pour les permissionnaires, prime de démobilisation, garantie de l’emploi au retour, et même la réduction immédiate du service militaire à douze mois.

Ils ont émis des propositions sur la formation des officiers et des sous-officiers, le « statut de la défense » et autres choses du même genre.

Mais ils n’ont rien dit sur l’objection de conscience.

Cela les dépasse. La jeunesse de gauche ne va pas si loin en France. Cela est trop pur, trop noble et trop digne ; elle est vieille et ratatinée.