La Presse Anarchiste
Slogan du site
Descriptif du site
D’en-haut et d’en-bas
Article mis en ligne le 14 octobre 2007
Visites : 467 - Popularité :
4%
logo imprimer

Bravo
les Belges

Le
crédit demandé pour la légation accréditée
par la Belgique auprès du Saint-Siège a été
adopté par 65 voix seulement contre 55.

En
France, il n’y a pas cette proportion de voix pour la suppression de
l’ambassadeur auprès du pape. C’est bien la peine d’être
en République et d’avoir la « défense
républicaine » !

Surtout
il est à constater que la Belgique est prête à
entrer dans le mouvement international de révolte contre le
cléricalisme.

Espagne,
Italie, France, Belgique !… Ça marche.

Une
statistique navrante

On a
enregistré, le mois dernier, à Paris, 1487 décès
causés par la tuberculose ; 112 par la Méningite ;
164 par la Congestion cérébrale et ramollissement du
cerveau.

L’alcoolisme
étant la cause directe ou indirecte, en moyenne, dans 89 %
des cas, nous trouvons les chiffres suivants : 1321 décès
dus à la tuberculose alcoolique ; 99 à la
méningite alcoolique ; 232 à la Congestion et
ramollissement alcoolique du cerveau.

Dans
ces chiffres ne sont pas compris les décès dus à
d’autres maladies alcooliques.

Pauvre
humanité, il ne lui suffit pas, soit de se détruire
elle-même par la guerre, soit d’être détruite par
la maladie, il faut encore qu’elle s’abreuve de poison.

Ils
sont fous

Le
Saint-Office, nous annonce le correspondant romain de La Croix,
vient de condamner deux absurdes et nouvelles dévotions venues
d’Amérique.

La
première, c’est la dévotion à la Main
miraculeuse de Notre-Seigneur
. Cette dévotion a pour
symbole une main ouverte, blessée dans son centre. Sur les
extrémités des doigts on voit les images de l’Enfant
Jésus, de la Sainte Vierge, de saint Joachim et de sainte
Anne.

L’autre
est la Croix de l’Immaculée Conception. C’est une
médaille en forme de croix portant d’une part, non pas l’image
de Notre-Seigneur, mais celle de Marie-Immaculée, et de
l’autre les saints cœurs avec le monogramme de la Sainte-Vierge.

La
Vierge en Croix à présent. Il est des idôlatries
dont Rome rougit elle-même.


est la différence

Toute
la différence entre l’esclavage antique et le salariat
moderne, c’est qu’autrefois on achetait un esclave, tandis
qu’aujourd’hui on le loue. Esclavage au mois, à la
semaine, à la journée, à l’heure, ou encore à
la tâche, peu importe ; c’est toujours de l’esclavage,
puisque, pendant tout le temps de la location, le loueur est
propriétaire des muscles du loué.

C’est
pourquoi nous aspirons vers une société où nul
n’aurait la possibilité de s’approprier les muscles d’autrui,
où nul n’aurait la tentation de mettre sa fatigue en louage,
pour vivre. (René Chaughi)

Cette
Société-là, l’Évangile intégral
nous la donnera.


Dans la même rubrique

Pour la caisse des retraites
le 14 octobre 2007
Pour la paix
le 14 octobre 2007
par E. Armand
Les coopératives de production
le 14 octobre 2007
Bourreaux !
le 14 octobre 2007
par Roth (Jean)
Responsabilité sociale
le 14 octobre 2007
par Blanc (Ad.)

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2