Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 2 novembre 2007
par  Gorkin (Julian)

Un homme de pensée et d’action au service de la vérité et de la liberté

Sur le plan idéologique nous avons suivi, Victor Serge et moi, des trajectoires parallèles. Depuis l’époque de sa sortie de l’URSS, en 1936, jusqu’à sa mort à Mexico, en 1947, notre identité de pensée et notre unité d’action furent à peu près totales. Je dirai, pour être franc, que de nous deux il avait la (...)

vendredi 2 novembre 2007
par  Maîtrejean (Rirette)

De Paris à Barcelone

Il était arrivé un jour de Bruxelles, où il était notre correspondant pour le petit journal anarchiste dont je m’occupais depuis la mort de Libertad. Il avait à peine vingt ans. I1 était beau comme un dieu : un visage d’un ovale très pur, le front haut, le nez droit aux narines frémissantes, la bouche (...)

vendredi 2 novembre 2007
par  Séjourné (Laurette)

Victor Serge : Lettre à Antoine Borie

La lettre précédente est la dernière de Serge à Borie. Le 17 novembre 1947, Serge, pris d’un malaise dans une rue de Mexico, héla un taxi, où il eut juste le temps de monter avant de mourir. Dans une lettre datée du 20 janvier 1948, la compagne du disparu, écrivant à Antoine Borie, rapporte en ces (...)

vendredi 2 novembre 2007
par  Serge (Victor)

Victor Serge : Lettre à Antoine Borie

Mexico, 26 septembre 1947
Mon cher ami,
Votre lettre du 17 septembre, qui s’est croisée avec une mienne, me confirme dans des vues auxquelles je pense à consacrer un essai. Tout ce que vous me dites de l’attitude des boutiquiers et des paysans français, je l’ai longuement observé en Russie… Cet (...)

vendredi 2 novembre 2007
par  Serge (Victor)

Victor Serge : Lettre à Antoine Borie

Mexico, 13 septembre 1947
Mon cher Borie,
Voici un long moment que je n’ai eu de vos nouvelles. Dans l’entre-temps, vous avez dû recevoir des vues du pays tarasco et je crois, une lettre dactylographiée. J’ai un peu voyagé et je suis retombé dans les embêtements les plus saumâtres. Avec par (...)