Anarchisme et non-violence n°13 (avril 1968)

Action

Introduction (Jean-Pierre Machy)

Marches (André Bernard)

Le jeûne, la grève de la faim (Daniel Besançon)

L’objection (Daniel Besançon)

Refus de militarisation (Jean Coulardeau, Jacques Poisson)

Renvois de livrets (Jean-Pierre Bertrand, Jean-Pierre Machy)

Refus de l’impôt militaire (Jacky Turquin, Marie Laffranque)

Groupe de partage (Marcel Viaud)


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 23 novembre 2007
par  Viaud (Marcel)

Groupe de partage

« Il conviendrait d’attirer l’attention sur la nécessité d’organiser une base de soutien à l’action, une infrastructure économique, une intendance, afin que le militant qui s’engage à long terme, ou qui sortant de prison avec souvent perte de sa profession, ne soit pas trop handicapé en reprenant sa place (...)

vendredi 23 novembre 2007
par  Laffranque (Marie), Turquin (Jacky)

Refus de l’impôt militaire

De tout temps, le refus total ou partiel de l’impôt fut l’action de non-coopération par excellence. Dans sa longue campagne pour l’indépendance, Gandhi eut recours maintes fois à cette forme d’action, soit contre le gouvernement anglais, soit contre le gouvernement de despotes locaux.
Le refus, (...)

vendredi 23 novembre 2007
par  Bertrand (Jean-Pierre), Machy (Jean-Pierre)

Renvois de livrets

Pendant la guerre d’Algérie, pour manifester leur opposition à cette guerre et par solidarité avec les objecteurs de conscience, un certain nombre de militants de l’Action civique non violente renvoyèrent leur livret militaire. L’indépendance obtenue, il y eut d’autres renvois qui alors exprimèrent la (...)

vendredi 23 novembre 2007
par  Coulardeau (Jean), Poisson (Jacques)

Refus de militarisation

[(
Jean Coulardeau, étudiant en psycho-sociologie, a refusé, d’accomplir son service militaire. Il n’a pas demandé à bénéficier du statut des objecteurs de conscience pensant que celui-ci n’est qu’un marché de dupes qui étouffe la voix de ceux qui l’acceptent et ne permet plus de dénoncer la (...)

vendredi 23 novembre 2007
par  Besançon (Daniel)

L’objection

On peut, je crois, résumer toute la démarche des objecteurs de conscience en disant qu’elle repose sur la volonté d’être reconnus comme étant des civils, des hommes capables de choisir eux-mêmes ce qu’ils veulent et peuvent faire. Cette démarche s’est trouvée « contestative » dès l’origine puisque cette (...)