Témoins n°27 (juin 1961)

Au sommaire

Autocritique (Jean-Paul Samson)

Relire Camus (citations de Camus recueillies par Eva Barna-Pauli)

La communication (Georges Navel)

Pages de journal (Jean Paul Samson)

 * * *

Couché sous les étoiles (Marcel Martinet)

Rendre grâce. — Saisons (Gilbert Trolliet)

Quatre poèmes (Pierre Boujut)

Parce que tu es droite comme la lame… (Jean-Jacques Morvan)

 * * *

Témoins intemporels

Carnets

Lucien Jacques (Maxime Girieud)

Mes rencontres avec Lucien Jacques (Georges Navel)

À la recherche d’Albert Camus (R. Proix)

Juan Goytisolo et la littérature espagnole contemporaine (Yvonne Granet)

La poésie

Lectures

  • Jésus et Israël de Jules Isaac)
  • Changer la vie de Jean Guéhenno)
  • La Force de l’âge de Simone de Beauvoir)
  • Nord, de Céline
  • Portrait d’un officier, de P.‑H. Simon
  • Je vous écris…, de Marcel Arland
  • Mensonge romantique et vérité romanesque, de René Girard

Spectacles

  • Le grain sous la neige, de Daniel Guérin, d’après I. Silone
  • Tirez sur le pianiste, de François Truffaut
  • Zazie dans le métro
  • Le passage du Rhin

Périodiques (Jean-Paul Samson)

Correspondance


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 17 février 2008
par  Samson (Jean-Paul)

Autocritique

Lorsque, au début d’avril, pour arriver en Grèce — oui, ce voyage de Grèce : plus qu’un beau rêve une obsession, et je sais bien pourquoi — je me trouvai devoir traverser la Yougoslavie, non par les régions, touristiquement plus séduisantes j’imagine, de la côte, mais par celles, sans doute autrement (...)

dimanche 17 février 2008
par  Camus (Albert)

Relire Camus

« Et certains passent ainsi, sans transition, des discours sur les principes d’honneur ou de fraternité à l’adoration du fait accompli ou du parti le plus cruel. Je continue cependant de croire, à propos de l’Algérie comme du reste, que de pareils égarements, à droite comme à gauche, définissent (...)

dimanche 17 février 2008
par  Navel (Georges)

La communication

D’une lettre à son ami Paul Géraldy, écrite pendant les années noires et touchant la question de la communication, notre camarade Georges Navel a extrait pour nous les pages suivantes.
Saint-Etienne-les-Orgues, 29. 8. 43
[…] Je ne suis réellement pas un écrivain, un de ces hommes qui peuvent (...)

dimanche 17 février 2008
par  Samson (Jean-Paul)

Pages de journal

Zurich, 26 avril 1940
Assis à la terrasse du Palais des Congrès, nous ne pouvions, Gr. et moi, assez admirer les jeunes feuilles des arbres, le bleu proche du lac et les grands pans de neige des monts lointains, à peine plus solides, à distance, que les nuages, lorsque retentit le signal de (...)

dimanche 17 février 2008
par  Martinet (Marcel)

Couché sous les étoiles

Couché sous les étoiles Dans l’herbe de la nuit.
Tous les insectes de la nuit Égrènent leurs petites voix Au loin, au loin, sous les étoiles.
Couché sous les étoiles Dans l’herbe de la nuit.
Roulent de lourds nuages noirs Voilant des archipels d’étoiles. Dans de lourds buissons d’arbres noirs (...)