Témoins n°28 (octobre 1961)

Au sommaire

La dernière visite (Theodor Fontane)

L’adieu aux armes (Michel Boujut)

Suite pour un sacrement (Pierre Boujut)

Éphémères (Jean Paul Samson)

 * * *

Témoins intemporels

Carnet

Le mur de Berlin (François Bondy)

La dictature castriste est la contre-révolution

Lettre à « L’Agitazione del Sud » (Jean-Paul Samson)

Orientations : L’adieu à Hemingway (Georges Belle, Jean-Paul Samson)

Encore Céline (Jean Paul Samson)

Spectacles

Périodiques

Lettre à la Suisse (Pierre Chabert)


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 26 février 2008
par  Fontane (Theodor)

La dernière visite

(Point n’est besoin, pensons-nous, de nous étendre ici sur les sentiments — de honte et de rage — où nous ne cessons de vivre depuis que, le 13 août, les Quisling de Pankow ont, en verrouillant Berlin-Est, transformé l’Allemagne orientale en un camp de concentration définitif. Dès avant que la (...)

lundi 25 février 2008
par  Boujut (Michel)

L’adieu aux armes

Depuis le règne de Napoléon, la désertion est une tradition chez les deuxième classe, au même titre que la trahison chez les généraux. Que certains se rassurent, une tradition perpétuée par de très rares individus, mais tradition quand même.
Parmi les cinq mille déserteurs et insoumis actuels que (...)

mardi 19 février 2008
par  Boujut (Pierre)

Suite pour un sacrement

Quelques poèmes de l’été 61
à la mémoire de Gritta Samson
à Jean Paul Samson
à Michel et Annie Boujut
I
J’ai compté 49 marches pour monter au ciel et à la cinquantième j’ai franchi le seuil derrière lequel le dieu de Socrate m’attendait.
II
Mon fils a dormi dans cette chambre. Dans son dos le lac (...)

mardi 19 février 2008
par  Samson (Jean-Paul)

Éphémères

Celui-là était un petit homme brun que, s’il n’avait pas été dans le train de Vienne et assez expert à jaboter l’allemand, on eût été tenté de prendre pour un Italien. Le cheveu frisé et un peu gras, avec, dans toute sa personne, soit dit sans plus penser à la ressemblance italienne, un air de prose et (...)

mardi 19 février 2008

Témoins intemporels

Que chacun de ces simples particuliers qui se font payer, ceux justement que ces gens-là appellent des Sophistes et en qui ils voient des concurrents, ne fondent pas la culture qu’ils donnent sur d’autres maximes que celles dont la multitude fait profession les jours où elle se rassemble et fait (...)