Producteur (Le, 3 avril 1890)

Cette revue, éditée au Havre, fait suite à l’Idée Ouvrière, dont la parution avait cessé en 1888. Prévue pour être hebdomadaire, elle succomba sous le coup des poursuites dès le premier numéro.

Le gérant du journal, Jules Dechamps écopa alors de 3 mois de prison, François Heudier, ouvrier docker qui distribuait le Producteur fut condamné à 2 mois de prison, deux autres compagnons, membres du groupe éditeur, furent égallement condamnés, dans une affaire parallèle (collage de l’affiche « Le Père Peinard au Populo »).

Ce journal, à ma connaissance, est introuvable en France, la copie provient de l’IISG d’Amsterdam. Pour en savoir plus sur le mouvement havrais et les différents journaux qu’il a publié, la seule source, à ma connaissance, est la brochure édité par le Groupe Libertaire Jules Durand, 120 d’anarchisme au Havre, le groupe m’a fourni la copie de cette édition et est l’éditeur de la série électronique du Libertaire.

Au sommaire

La fin du régime bourgeois !

À l’armée !

Constans-Charogne !

La Bourse

Le Havre

Les procès anarchistes


Le gérant déclaré est Jules Dechamps, le journal est imprimé avec l’imprimerie spéciale du Producteur, J. Dechamps, 6 impasse Saint-Jean, Le Havre.

Articles publiés dans cette rubrique

samedi 10 mai 2008

La fin du régime bourgeois !

Ça y est ! Le trac vient d’envahir formidablement la Bourgeoisie !
Bien qu’anodine en son esprit, bien qu’aucun soulagement sérieux ne puisse réellement sortir de cette manifestation, la perspective du 1er Mai a jeté la peur au ventre des bourgeois ! Le Travailleur descendant dans la rue ce (...)

samedi 10 mai 2008

Manifestation du 1er Mai 1890

Soldat.
Sur tous les points du monde entier, le 1er Mai prochain, le prolétariat doit descendre dans la rue pour demander — ce qu’il croit un adoucissement, à sa misérable siruation, qui tend fatalement à devenir de plus en plus mauvaise — la réduction de la journée de Travail à Huit Heures (...)

samedi 10 mai 2008

Constans-Charogne !

Sa frousserie Constans 1er tient absolument à proclamer et sans aucun équivoque, toute la pouillerie de son infect individu.
Rien que la perspective du travailleur revendiquant ses droits au grand jour, parlant de faire dorénavant ses affaire lui-même et non plus comme dans le passé, de faire (...)

samedi 10 mai 2008

La Bourse

Avez-vous quelquefois, par une après-midi de soleil, égaré vos pas du côté de la place de la Bourse ? La promenade est charmante et le tableau curieux. Là, les rastaquoères, les banquistes, les voleurs en titre, ceux que les chourineurs appellent la haute pègre, étaient, protégés par les lois, leur (...)

samedi 10 mai 2008

Le Havre

Nous apprenons que son illustrissime seigneurie, le directeur de la manufacture des tabacs (Rien de commun avec le passage à tabac qu’on inflige aux purotins dans les postes de police) à réuni son personnel et lui a fait savoir que s’il se trouvait quelque travailleur qui voulut chômer le 1er (...)