Plèbe, La (1918)

Cette revue pacifiste publiée pendant la première guerre mondiale par Marcel Martinet subit de plein fouet la censure : tous les numéros sont touchés, ce qui finit par la tuer au bout de 4 parutions.

La Plèbe se voulait l’union des éléments syndicalistes, libertaires et socialistes, demeurés fidèles à l’internationalisme. Elle accueillit des articles de Romain Rolland à côté d’articles de militants.

Martinet, ne fut sans doute jamais libertaire, même au temps de La Plèbe. Vers 1916, il rencontra Trotsky, qui l’amena à ses idées. Marcel Martinet est aux côtés des zimmerwaldiens ; c’est lui qui informe Pierre Monatte mobilisé du compte rendu de la Conférence fait par la délégation française, le 7 novembre 1915. Il est du Comité pour la reprise des relations internationales, fondé en février 1916 à la suite de la Conférence, par des syndicalistes et des socialistes de gauche. Après guerre, il fréquentait La rédaction de la Révolution prolétarienne. Il laisse une œuvre littéraire et poétique importante (on trouvera quelques-uns de ces textes dans la revue Témoins qui est entièrement disponible sur le site.

Je n’ai accès, pour l’instant, qu’aux numéros 1 et 3


La fiche tirée de la thèse de Réné Bianco sur la presse anarchiste francophone peut être consultée en suivant ce lien.