Anarchisme et non-violence n°25 (avril/mai 1971)

Au sommaire

Actuelles (Pierre Sommermeyer)

Grève de la faim à la prison (Marie Martin, Un groupe de prisonniers)

Objection et répression

Pour une conception dialectique de la non­-violence (Dominique Morel)

  • Commentaires (Colette Kay et Dominique Morel)

Sur les postulats indivi­dualistes de l’anar­chisme non violent (René Furth)

Violence institutionnelle et violence contesta­taire (Victor Garcia)

Lettre de la prison de Milan

Nous avons reçu (Michel Bouquet)

L'objection de conscience en Espagne

Supplément au numéro 25 d’Anarchisme et non-violence

Présentation

Lettre de Pepe (Pepe Buenza)

Extraits d’un texte diffusé pendant la marche

La marche (Jacques Moreau, Claude Verrel)

Lettre de Miguel (Miguel Gil)

La fiesta (Germaine et Alain Depoorter)

Six notes (un objecteur)


Une rencontre sous forme de camping aura lieu la première semaine d’août. En dehors des échanges plus faciles que permet ce regroupement, un thème de discussion a été choisi : le mouvement non violent et antimilitariste en Belgique, en France et en Suisse, le rôle et l’impact des comités de soutien aux objecteurs de conscience (ou équivalents) et pourquoi nous privilégions ces derniers.

Pour les intéressés écrire à :

Dominique Marty, 3, rue du Plessis‑Piquet, n° 751, 92‑Clamart.

 * * *

Communiqué

Un échange de lettres entre René Cruse et Pierre Sommermeyer devait être publié dans ce numéro. La nature de cette polémique ainsi que le moment où elle a lieu la rendent stérile et inopportune. Par conséquent, elle ne sera pas publiée. Pourtant, l’orientation des mouvements et regroupements se réclamant de la non-violence en Belgique, en France et en Suisse ainsi que leur attitude vis‑à‑vis de groupes plus radicaux nous amèneront à préciser ultérieurement notre position à leur égard.

ANV


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 22 juillet 2008

Six notes

1 On connaît le thème de cette journée : la solidarité avec Pepe Beunza, et son déroulement : le matin, musique ; l’après‑midi, passage de la frontière par sept Espagnols tandis que les autres « occupent » tout l’après‑midi le pont inter­national jusqu’à ce qu’ils soient refoulés par la Guardia armada. 2 On (...)

mardi 22 juillet 2008
par  Depoorter (Alain), Depoorter (Germaine)

Fiesta

Le dimanche 12 avril, jour de Pâques, la ville de Bourg‑Madame, à la frontière espagnole, a reçu la visite de « touristes » inhabituels. En effet, il y avait sur la place du Gymnase six cents objecteurs, insoumis et sympathisants des deux sexes, de toutes couleurs de poil imaginables, et d’une dizaine (...)

mardi 22 juillet 2008
par  Gil (Miguel)

Lettre de Miguel

Un insoumis espagnol résidant en France a rejoint la marche. Voici la lettre qu’il a écrite aux autorités espagnoles le 4 avril 1971.
Je m’appelle Miguel Angel Gil. Je suis né à Castellon de la Plana le 23 mai 1949, et j’ai vécu en émigration en France depuis 1957 en étant inscrit au consulat de (...)

mardi 22 juillet 2008
par  Moreau (Jacques), Verrel (Claude)

L’objection de conscience en Espagne

De la frontière suisse
Le départ a eu lieu comme prévu le dimanche 21 février à Genève en présence de Peter Etermann (MIR hollandais), de Lanza del Vasto et d’une centaine d’amis genevois. Soixante d’entre eux ont accompagné les marcheurs jusqu’à la frontière franco‑suisse. Du côté français, un groupe de (...)

mardi 22 juillet 2008

Extraits d’un texte diffusé pendant la marche

Soutien international
Un soutien international a été préparé (Espagne, Allemagne, Angleterre, Belgique, France, Hollande Italie, Norvège, Suède, Suisse, USA). Il s’organise autour d’une marche qui, partie de Genève, le 21 février 1971, doit arriver à Madrid. Les marcheurs venant des divers pays — (...)