Anarchisme et non-violence n°33 (janvier/avril 1974)

La clef sous la porte

Ce dernier numéro d’« Anarchisme et Non-Violence » est consacré à un résumé, aussi fidèle que possible, du débat qui nous amena à l’interruption de nos activités communes.
On trouvera donc dans les pages qui suivent :

Bulletins intérieurs (fragments)

Transcription d’une discussion (Pâques 1973)

Circulaire aux abonnés (mai 1973)

Projet de structure de travail

Épilogue

Pour l’ensemble de ce numéro, nous avons choisi d’utiliser systématiquement des pseudonymes. Nous considérons en effet que dans un débat de ce genre l’identité des protagonistes devrait être secondaire aux yeux du lecteur. Seul importe le contenu des interventions.


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 14 septembre 2008

Épilogue

La rencontre de Mantes passée, deux réunions parcellaires, un camping et d’autres contacts se sont révélés infructueux. Au cours d’une dernière rencontre générale, le 11 novembre 1973, nous avons donc décidé de cesser la publication présente. Néanmoins, nous avons constaté que si le groupe « politique » (...)

dimanche 14 septembre 2008

Projet de structure de travail

 
dimanche 14 septembre 2008

Circulaire aux abonnés (mai 1973)

La publication de la revue « Anarchisme et Non-Violence » est suspendue.
Depuis plusieurs mois, un large débat était en cours, par le canal de bulletins intérieurs et oralement, autour de diverses prises de position mettant en question les thèmes fondamentaux de réflexion du collectif : l’anarchisme (...)

dimanche 14 septembre 2008

Pâques 1973 : rencontre

Luttes, mouvement ouvrier
Rahan — … Qui lit ANV ? Y a-t-il beaucoup d’ouvriers qui lisent ANV ? On parle du mouvement ouvrier, on parle d’être dans le coup, en plein dans les luttes … moi, j’ai l’impression, d’après ce que j’ai pu diffuser sur le plan local, que c’est surtout à des étudiants et à des (...)

dimanche 14 septembre 2008

Bulletins intérieurs (fragments)

Depuis assez longtemps la réflexion collective au sein du « groupe » est stoppée bien que des évolutions individuelles se soient opérées. Pour y remédier, les démarches successives ont été de mettre en cause l’absence ou l’inadéquation des méthodes de travail, ce qui est resté assez inefficace.
Sans vouloir (...)