L’idée Ouvrière n°1 (10 — 17 septembre 1887)

Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 7 novembre 2008

Aux travailleurs

L’Idée Ouvrière, n’est pas l’œuvre d’hommes journalistes de profession, avocats sans cause, fruits secs de la bourgeoisie, dont la conviction n’est faite que d’appétits et ne voyant dans un journal qu’un moyen de vivre aux dépens des naïfs, un tremplin électoral.
Ce que n’ont pas ces individus, et que (...)

vendredi 7 novembre 2008
par  Pottier (Eugène)

Don Quichotte

Rencontrant la chaîne des bagnes, Le plus grand héros des Espagnes, Don Quichotte, accourt, lance au poing ! Sancho voudrait n’en être point ! L’argousin fuit ; le fou sublime Des fers arrache une victime. ― Monsieur, disait Sancho Pança, Laissez donc la chaîne au forçat !
― Ami Sancho, je fais mon (...)

vendredi 7 novembre 2008

Aux travailleurs des villes et des campagnes

Il y a dans l’air un frémissement bizarre, comme un tremblement suscité par le vent du nord vif et glacé. L’organisation sociale semble agitée dans ses fondements, elle semble chanceler sur sa base ; et le chêne capitaliste — moins fier de sa force que celui de La Fontaine — paraît avoir le (...)

vendredi 7 novembre 2008

L’Idée Ouvrière

L’IDÉE OUVRIÈRE ! Qu’est-ce que c’est que ça ? vont s’écrier les porte-plume, plats valets de la presse bourgeoise. L’IDÉE OUVRIÈRE ! Mais, ça à donc des idées un ouvrier ? Eh ! Oui, messieurs, les ouvriers se permettent aujourd’hui d’avoir des idées à eux, et qui mieux est, ne sont pas de celles avec (...)

vendredi 7 novembre 2008

Échos de la semaine

France
Encore une malpropreté de plus à l’actif de ce ramassis d’immondices, que l’on nomme la police des mœurs… (!?) C’est M. Aurélien Scholl du Matin qui parle :
[(En rentrant le soir, j’entends pousser des cris affreux. Deux gaillards de mauvaise mine entraînent une femme qui se débattait.
— Je (...)

Navigation

Mots-clés de la rubrique