Iztok n°11 (septembre 1985)

Au sommaire

Le vertige du succès (Iztok)

Le surréalisme à l’Est (3e partie)

Cuba : qui à peur de la littérature ? (3e partie)

L’an-archie selon Bibó (István Kemeny)

Bulgarie, Littérature engagée (Meraklia)

Le folklore et l’État-nation (Nicolas Trifon)

À propos du livre : « Offense à président » de Mezioud Ouldamer (Nasdine Hobja)

Regards yougoslaves (Martin Zemliak)

Autour du procès de Belgrade


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 18 novembre 2008
par  Iztok

Le vertige du succès

Nous avons le vertige du succès : le nombre croissant d’articles ou d’informations dont nous disposons, la nécessité d’améliorer la présentation — jusqu’aujourd’hui artisanale — de la revue et un renforcement en nombre et en compétence technique du groupe éditeur nous ont amené à modifier notre formule (...)

mardi 18 novembre 2008

Le surréalisme en Roumanie

1. Bibliographie
Parmi les textes en nombre très limité consacrés au surréalisme en Roumanie, les mieux informés sont certainement le chapitre intitulé l’Internationale du Rêve — Roumanie, dans le livre de Sarane Alexandrian le Surréalisme et le Rêve (Gallimard), les articles du Dictionnaire général du (...)

mardi 18 novembre 2008
par  Tostado (Conrado)

Cuba : qui a peur de la littérature ?

Un apologiste étranger du système cubain raconta, sans vouloir introduire de double sens dans son histoire, que lorsqu’il se rendit au bureau de Nicolas Guillen (président de l’UNEAC, Union nationale des écrivains et artistes cubains) pour un entretien, celui-ci fut fier de lui montrer un tank (...)

mardi 18 novembre 2008
par  Kemeny (István)

L’an-archie selon Bibó

[(István Kemeny, qui vient de publier chez L’Harmatan Ouvriers hongrois, fut à l’origine des premières grandes enquêtes sociologiques sur la pauvreté dans un pays communiste ; leur rôle allait être considérable tant dans la formation et l’engagement des jeunes sociologues que dans les modes d’intervention (...)

mardi 18 novembre 2008
par  Meraklia

Bulgarie : Littérature engagée ?

La revue littéraire officielle Plamak de mars 1984 a publié un conte d’Alexandre Tomov, qui résume bien les différentes allusions et tendances critiques qu’on peut relever dans la presse, à la radio et à la télévision bulgares. Nous avons choisi ce texte pour compléter notre dossier sur la Bulgarie et (...)