L’Autonomie Individuelle n°7 (décembre 1887)

Au sommaire

Pourriture sociale (A. Carteron)

L’économie politique (Julendré)

L’emblème (J.-K. Huysmans)

Protection et libre échange (G. Deherme)

Les quais de demain (Colline)

La décadence bourgeoise
période progressive (1792—1830) (G. Deherme)

Chronique du mois (Némo)


La revue précise, dans la petite correspondance :

Anarchie, en un seul mot, prend un sens politique et représente l’État d’un peuple qui n’a plus de chef, plus d’autorité à laquelle il obéisse, où le pouvoir gouvernemental est entravé ou suspendu. Par extension, on fait du mot, dans le langage courant, le synonyme de désordre et de confusion. — An-Archie, en deux mots, avec la division comme l’a écrit Proudhon, est l’expression d’un état social dans lequel l’ordre résultera des libres rapports économiques des individus sans constitution d’autorité politique.

Ainsi orthographié, le mot exprime plus exactement notre idée et nous paraît moins sujet aux interprétations fantastiques qu’on en fait en général.