L’Idée Ouvrière n°3 (24 sept. /1 oct. 1887)

Au sommaire

Peuple !

Les petiots (Jean Richepin)

A la « Revue comique »

Sur la surveillance policière

Aux patriotes

Entre paysans (Malatesta)

Échos de la semaine


La Revue fait la communication suivante : « Le compagnon Legouguec prévient l’Autonomie Individuelle qu’à partir de ce jour il est inutile de lui continuer le service. Tout exemplaire qui lui serait adressé sera refusé »

Je n’ai aucune explication pour cette note, d’autant plus que Jean-Baptiste Louiche et Tennevin, tout deux collaborateur de l’Autonomie, participaient au meeting contre la Guerre dont il est fait mention dans ce même numéro.


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 29 mai 2011

Peuple !

Peuple, écoute tes vrais amis, ceux qui ne peuvent te tromper, qui veulent te défendre contre ceux qui t’abusent !
– Qui sont ces hommes, ces nobles nobles, ces bourgeois ?
Nous te l’avons dit déjà, nous te le redirons encore.
C’est de ta misère qu’ils sont riches, de ta faiblesse qu’ils sont forts, (...)

dimanche 29 mai 2011
par  Richepin (Jean)

Les petiots

Ouvrez la porte Aux petiots qui ont bien froid. Les petiots claquent des dents. Ohé ! ils vous écoutent ! S’il fait chaud là dedans, Bonnes gens, Il fait froid sur la route.
Ouvrez la porte Aux petiots qui ont bien faim. Les petiots claquent des dents. Ohé ! il faut qu’ils entrent, Vous (...)

dimanche 29 mai 2011

A la « Revue Comique »

La Revue, dans son dernier numéro, se gausse jovialement de nous, et assaisonne ses arguments niais d’un gros sel, qui nous le croyons passera difficilement pour Gaulois aux yeux de ses lecteurs. Elle veut à être comique, qu’elle s’en tienne donc là, la pauvre fille ! et ne se mêle plus de faire de la (...)

dimanche 29 mai 2011

Surveillance policière

La pourriture sociale que l’on nomme la police, tient absolument à continuer sa malpropre besogne, et à faire parler d’elle.
Le nombre toujours croissant des révolutionnaires la gêne ; pour les connaître, pour ensuite les traquenarder, les choses les plus dégoûtantes leur sont propres.
La semaine (...)

dimanche 29 mai 2011

Aux patriotes

(Suite)
Nombre des victimes assassinées au nom de la Patrie, par les bourgeois des différents pays
De 1830 à 1847, l’expédition et la « conquête » d’Algérie à coûté cent dix mille hommes.
De 1854 a 1856, campagne de Crimée, quatre cent quatre vingt-cinq mille hommes.
1859, guerre entre la France et (...)