La Lanterne Noire n°4 (décembre 1975)

Au Sommaire

Répression

Les luttes au Portugal

Espagne

Justice populaire — justice bourgeoise : mêmes prisons (Martin)

Un certain ral’bol (Agathe)

L’accident de madame Claustre (Martin)

Lire ou ne pas lire

Courrier (P.Z., avec réponse de P. Lepeintre)

Revues et journaux (non transcrit ici)


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 9 avril 2007
par  Lepeintre (P.)

Courrier

(…) Pour en venir au numéro 2, je l’ai trouvé passionnant, bien que mes divergences avec vous soient profondes. Quoi qu’il en soit, vos vues obligent le lecteur à remettre en question, et approfondir d’une façon critique ses options théoriques.
Par exemple, je suis le premier à admettre que le (...)

lundi 9 avril 2007
par  Bélial

Lire ou ne pas lire

« L’opium du peuple, dans le monde actuel, n’est peut être pas tant la religion que l’ennui accepté. Un tel monde est à la merci, il faut le savoir, de ceux qui fournissent un semblant d’issue à l’ennui. La vie humaine aspire aux passions et retrouve ses exigences. »
Georges Bataille
« C’est parce que (...)

lundi 9 avril 2007
par  Martin

L’accident de Madame Claustre

Madame Claustre a bien de la chance…
Une rare unanimité s’est faite autour de son cas !
Le gouvernement français, la Ligue Communiste, Jean Dutour, le MLF, la presse dans son ensemble, le PCF, le PS, Minute, etc., etc. C’est que pour tous, il s’agit là d’une victime. Victime « d’une bande de (...)

lundi 9 avril 2007
par  Agathe

Un certain ral’bol

Bien sûr, c’est pas ce qu’on fait de plus révolutionnaire que de demander que les « violeurs » passent en Cour d’Assises ; c’est réformiste de demander une loi anti-sexiste, ou la reconnaissance juridique du viol, ça, on en est tous convaincus ! Décidément, ces femmes « qui luttent pour leur libération » (...)

lundi 9 avril 2007
par  Martin

Justice populaire — justice bourgeoise : mêmes prisons

Il y a plus d’un an, dans la nuit du 21 août 1974, deux femmes sont violées par trois hommes, alors qu’elles campaient au bord de la mer, près de Marseille ; les trois hommes sont arrêtés et sont passés en correctionnelle le 17 septembre 1975 pour « coups et blessures » et non en Assises pour viol ! (...)