La vie anarchiste n°8 (20 mars 1912)

Au sommaire

Au hasard du chemin (Mohageher)

La forme sociétaire résultat de l’effort individuel (G. Butaud)

Le syndicalisme primaire (E. Quimporte)

Un sujet délicat (Maurice Imbard)

Pourquoi dansons-nous ? (É. Durand)

Réflexions (Léon Hubert)

Dans le silence (H. Richard)

Philosophie de la vie (Fernand-Paul)

Parmi les pensers éclos (H. Zisly)

Parlons peu (S. Zaikovska)

Sur la grève des mineurs (G. Butaud)

Communications
  • Paris : tous les samedis soir causerie du « groupe d’études sociales » U, P. frg Antoine. On y trouve la V.A.
  • Hirson : réunions les samedis soirs chez Nicodème rue Macquenoise, dépôt de la V.A.
  • Béziers : réunion les samedis, café Ayral, dépôt chez E. Gleize, 4 rue des Bains.
  • Brest : dépôt chez notre camarade Hervei 85 rue Émile Zola ; on trouvera chez lui touts publications végétariennes, naturistes, philosophiques, s’y informer des « publications nouvelles ».
  • Rouen : tous les mercredis réunion du groupe d’études sociales, rue Lemire.

La revue indique que pour ce numéro, il a été dépensé 45 fr pour l’impression, 27,45 fr pour le papier et 14,50 fr en correspondance, expédition du journal et brochures.

Le déficit des numéros précédent est de 78,35 fr.

Les recettes sont : abonnement (6 fr), souscriptions (10,90 fr), vente de brochures (2,15 fr), vente de journaux (26,65 fr)

Déficit total : 49,60 francs.

Il est indiqué : « Le déficit est très fort ce numéro-ci parce que nous en avons avancé la parution. Il s’ensuit que la vente n’est pas encore rentrée, nous nous y attendions »


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 2 septembre 2011
par  Butaud (Georges)

La forme sociétaire résultat de l’effort individuel

L’effort est une nécessité vitale. La qualité, la direction de l’effort constituent l’avenir de l’individu et de la société. C’est l’effort individuel dirigé selon certaines directions qui assure la vie en groupe, en société de certaines espèces telles les corbeaux, les abeilles, les hommes etc.
En dehors (...)

vendredi 2 septembre 2011
par  Zaïkowska (Sophie)

Parlons peu

C’est à la méthode expérimentale que nous devons les plus grandes découvertes scientifiques. Les philosophes de l’ancien temps, qui se basaient sur leur propre imagination pour expliquer les phénomènes de la nature, nous ont donné des théories extravagantes, qui des siècles durant firent autorité dans (...)

vendredi 2 septembre 2011
par  Durand (É.)

Pourquoi dansons-nous ?

Mon camarade Léon a déjà la trentaine bien sonnée, les tempes se dégagent et surtout quand il enlève sa coiffure il parait bien son âge ; quoi que naturellement gai, c’est un garçon sérieux, c’est un copain dans toute l’acception du mot : il est lecteur ou abonné de tous nos journaux, il fréquente les (...)

vendredi 2 septembre 2011
par  Henri (Richard)

Dans le silence

J’errais à l’aventure lorsque j’aperçus un homme, une femme, des amoureux dis-je et poussé par une curiosité de psychologue je les suivis. Lui semblait las, fatigué, sans un mot ils cheminaient. Arrivés devant un enclos ils y pénétrèrent, là ils s’assirent. La figure de l’homme portait encore les traces (...)

vendredi 2 septembre 2011
par  Mohageher

Au hasard du chemin

C’est une commune du Midi.
Une ville, disent les habitants … Les magasins n’y sont pas mieux assortis qu’ailleurs, ni mieux achalandés ; mais les devantures sont peintes de couleurs vives, prétentieuses. L’originalité se manifeste seulement par le soin apporté à ne pas faire comme les autres.
Il y a (...)