La Revue anarchiste n°8 (aout 1922)

Au sommaire

Étude de doctrine et d’actualité

Simples aperçus

Revue des Journaux (Pierre Mualdès)

Revue des Revues (Maurice Wullens)

La Réaction bourgeoise en Italie (C.L.F.)

Rions un brin

Centre (André Perrin)

Léon Tolstoï – Sa vie et son œuvre (IV)
La Pensée de Tolstoï (F. Élosu)

La Science et l’Anarchisme (Sébastien Faure)

Écoutons nos Compagnes

Sciences naturelles et Anarchisme (A. Reymond)

En Allemagne : Une Renaissance du Drame et des Lettres (F.-A. Angermayer)

La Vie littéraire

La Vie théâtrale

La Situation de La Revue anarchiste (Content)


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 5 septembre 2011
par  Lapeyre (Édouard)

Simples aperçus

Ou vous m’avez mal lu ou mes dires se heurtent en votre esprit à un préjugé. Dans ce dernier cas, rien d’extraordinaire. Quels furent vos initiateurs ? Pour ne nommer que les principaux, grands cœurs, fortes intelligences. Proudhon, plus logicien que sociologue, plus sociologue qu’anarchiste, (...)

lundi 5 septembre 2011
par  Bertoni (Louis)

Le cinquantenaire de l’anarchisme

Le document que nous publions ci-après peut être considéré comme l’acte de naissance de l’anarchisme. Entendons-nous bien. L’idée anarchique avait été formulée précédemment dans plusieurs écrits et réunions — et tout homme préconisant dans tel ou tel domaine de la vie l’entière liberté est en quelque sorte (...)

lundi 5 septembre 2011

La Réaction bourgeoise en Italie

La classe capitaliste italienne, après environ deux années d’égarement et d’hésitation — dont le prolétariat ne sut pas profiter — a commencé vers la fin de 1920 son mouvement de défense et de contre-offensive qui prit immédiatement son caractère spécifique, sans plus s’embarrasser des vieilles fictions (...)

lundi 5 septembre 2011
par  Elosu (Fernand)

Léon Tolstoï – Sa vie et son œuvre (IV)

« L’homme naît parfait. C’est le grand mot dit par Rousseau,
et cette parole reste vraie et ferme comme un roc . »
« Mon affection étrange, physique pour le peuple ouvrier . »
« La propriété n’est que le moyen de jouir du travail des autres . »
« C’est pourquoi notre œuvre à nous Russes aussi bien que (...)

lundi 5 septembre 2011
par  Fuerst (Walter)

Max Reinhardt

Avec la nouvelle conception de la mise en scène nous rendons au théâtre ce qui est au théâtre. Le théâtre naturaliste, de même que le théâtre romantique, avait traduit aussi fidèlement que possible l’œuvre du poète. Le nouveau régisseur voit quelle différence sépare le drame écrit du drame joué. Il sait (...)