Intrus (L’, 1966)

Cette revue hebdomadaire porte bien son nom. C’est un véritable OVNI dans le paysage des périodiques présentés ici et, sans le nom des rédacteurs, tous liés au mouvement, je ne sais pas si elle peut être qualifiée de revue libertaire.

Toutefois, le contenu est très intéressant puisque la revue revient sur certaines affaires troubles de l’époque ainsi que sur certazines personnalités littéraires.

Tous les numéros seront présentés ici