Cahiers de l’humanisme libertaire (1963 -1976)

Les Cahiers de l’humanisme libertaire furent la revue phare de Gaston Leval. Ils succédèrent aux Cahiers du socialisme libertaire dont ils continuèrent la numérotation (ainsi, le premier numéro commence au 91) et changent de nom pour devenir Civilisation Libertaire en 1976.

Elle annonce ses « buts » dans de nombreux numéros : « Par humanisme libertaire, nous n’entendons pas une vague philosophie en marge des problèmes concrets que posent la vie sociale et l’évolution de l’humanité, mais une pensée vivante et une activité pratique pour la création d’une civilisation nouvelle. Il s’agit, certes, d’instaurer l’égalité économique, mais il s’agit aussi d’élever notre espèce à plus de bonheur et de dignité grâce à une éthique qui permettra de reconstruire la société pour et par l’homme. Le combat que nous menons est donc à la fois de caractère moral, intellectuel et matériellement constructif ; il vise à l’immédiat comme au lointain avenir. »

Au fur et à mesure de la progression de ce site, on se rend vite compte de la grande inégalité des revues : certaines relèvent plus de l’anecdote, voir frisent le ridicule… D’autres marquent de véritables jalons et sont des références incontournables pour ceux qui veulent réellement approfondir leur connaissance du mouvement et des théories qui lui sont liées. C’est le cas des Temps Nouveaux, de Plus Loin des différentes revues de E. Armand… et des Cahiers de civilisation libertaire.

A mon (très) grand regret, je n’ai accès qu’à une petite partie de cette collection, de nombreux articles publiés sur plusieurs numéros seront incomplets.

Un très grand merci au CIRA de Lausanne et au CDL de Lyon qui m’ont permit d’avoir accès à ces numéros.