Cahiers de l’humanisme libertaire n°187 (avril 1972)

Au sommaire

L’humanité à la croisée des chemins

Économie et politicaillerie (Gaston Leval)

De l’amoralité à l’autorité

L’État et la guerre

Pourquoi nous avons perdu la guerre (Robert Lefranc)

Bakounine et l’État marxiste (Gaston Leval)

L’alcoolisme

Bibliographie


La revue, dans un entrefilet indique :

À nos amis


Nous jouons de malchance. Deux causes expliquent le nouveau retard dans la parution des Cahiers : les difficultés avec l’imprimerie, qui nous obligent à mener un combat constant, et le fait d’être malade depuis un mois, ce qui a contribué à tout paralyser.

Étant donné les accords passés avec une imprimerie nouvelle, nous espérons qu’il nous sera possible, dorénavant, de paraître régulièrement. Et nous sommes très gênés de ce qui nous arrive. Mais nous comptons sur la compréhension et la bienveillance de nos amis qui nous excuseront certainement.

Gaston Leval

Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 5 octobre 2012
par  Leval (Gaston)

Bakounine et l’Etat marxiste

(I)Sur la demande d’un certain nombre de camarades, nous reproduisons cet opuscule, où les prévisions de Bakounine sur l’État marxiste apparaissent toujours actuelles.
Les bases théoriques générales
Les rapports entre les idées de Marx et de Bakounine sont, le plus souvent, mal connus, et cela est (...)

vendredi 5 octobre 2012

De l’amoralité à l’autorité

Dans la réponse qu’il m’a faite récemment, Ch.-A.B…, comme une des justifications de la nécessité de l’État à laquelle il est arrivé, invoque le fait que la plupart des anarchistes ne sont pas beaux à voir de près.
J’admets qu’il en est ainsi, mais il conviendrait d’analyser un peu mieux cette question. Si (...)

vendredi 5 octobre 2012
par  Leval (Gaston)

Économie et politicaillerie

Il n’y a pas d’autre alternative, pour qui prétend intervenir dans une période de transformation de la société , que de le faire du point de vue économique ou du point de vue politique. Plus je médite sur cette question, plus cette évidence m’apparaît claire, fatale, indiscutable. Et m’apparaît aussi (...)

vendredi 5 octobre 2012

L’État et la guerre

Le combat de l’école libertaire du socialisme contre l’État est presque toujours incompris de la majorité de nos concitoyens. La raison essentielle en est qu’ils sont, depuis des siècles, conditionnés par l’État lui-même, lequel, utilisant les innombrables moyens de propagande, de persuasion dont il (...)

vendredi 5 octobre 2012
par  Lefranc (Robert)

Pourquoi nous avons perdu Malaga ?

Nous reproduisons un article publié par nous, dans le Libertaire, en 1937, peu après la chute de Malaga. Nous croyons que son contenu mérite toujours d’être connu, bien qu’il ne lève qu’une partie du voile sous lesquels se sont déroulés les épisodes de la guerre internationale livrée par le fascisme, lui (...)