Les Temps Nouveaux n°17 (24/30 août 1895)

Au sommaire

Le pain gratuit et l’État (Pierre Kropotkine)

La conquête du pouvoir politique et les partis « ouvriers » (Fernand Pelloutier)

Frédéric Engels (W. Tcherkesoff)

Sensibilité présidentielle (Ch. Albert)

Mouvement social (André Girard)

Les grèves

Échos et nouvelles

Petite correspondance (non transcrite ici)

Correspondances et communications


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 9 avril 2013
par  Kropotkine (Pierre)

Le pain gratuit et l’État

Nous n’avons pas encore parlé dans cet aperçu d’un palliatif – « le pain gratuit » — qui a été recommandé récemment et qui a produit, nous sommes heureux de le reconnaître, une certaine sensation.
Il est évident que l’idée mère de cette proposition : « Commençons par garantir la vie pour tous » est (...)

mardi 9 avril 2013
par  Pelloutier (Fernand)

La conquête du pouvoir politique et les partis « ouvriers »

L’Internationale, avons-nous dit, a nettement et à diverses reprises signifié que les réformes partielles sont dangereuses, et, partant de ce principe, elle a déclaré que si le prolétariat doit compléter son « action » économique par l’« action » politique, il doit se garder du moins du parlementarisme, (...)

mardi 9 avril 2013
par  Tcherkesoff (W.)

Frédéric Engels

Dans la nuit du 5 août, à l’âge de soixante-quinze ans, est mort à Londres un des fondateurs de la social-démocratie allemande et l’ami intime de Karl Marx : – Frédéric Engels.
Homme d’une instruction supérieure, surtout dans la métaphysique, travailleur infatigable, dialecticien subtil, polémiste- de (...)

mardi 9 avril 2013
par  Girard (André)

Mouvement social

France
Carmaux. – Combien instructifs pour la classe ouvrière sont les événements qui se succèdent à Carmaux ! Ainsi que la dernière grève des mineurs de cette localité, le mouvement actuel, qu’on ne peut appeler, une grève, puisque, cette fois, c’est le capital qui ferme la porte au nez du travail, a (...)

mardi 9 avril 2013

Les grèves

Salon. – Les ouvriers boulangers de Salon se sont mis en grève dans les premiers jours d’août, en réclamant une augmentation de 25 centimes par fournée. Après quelques jours, les patrons ont cédé, mais ils ont augmenté le prix du pain. Comme la plupart des ouvriers boulangers sont chargés de famille, et (...)