La Presse Anarchiste

Noir et Rouge

    Pourquoi Noir et Rouge ?

Si les quelques jeunes que nous sommes ont décidé de rogn­er sur leurs salaires pour vous offrir gra­tu­ite­ment cette tribune.

Si nous con­sacrons quelques heures d’é­tudes, après la journée de tra­vail, il doit y avoir une raison.

    La rai­son, c’est qu’à la faveur des ren­con­tres du camp­ing, des feux de camps, des A.J. Nous avons com­pris qu’à côté des jeunes du « Rock and Roll » il exis­tait de nom­breux cama­rades pour lesquels jeunesse n’est pas syn­onyme d’in­con­science et de « j’men foutisme ».

    Étudi­ants ou ouvri­ers il existe, plus nom­breux qu’on le croit, des jeunes qui se préoc­cu­pent du monde où ils vivent, qui cherchent à le com­pren­dre, qui cherchent à le ren­dre meilleur.

    Cer­tains ont adhéré à des par­tis poli­tiques, à des syndicats.

    Tous se sont aperçus que les dirigeants des par­tis, des syn­di­cats poli­tisés, cher­chaient à utilis­er les jeunes non pas pour créer une société plus juste et plus frater­nelle, mais pour ali­menter la petite guerre électorale.

    Nous avons tourné le dos à ces mau­vais bergers.

    Devons-nous pour autant nous endormir et remâch­er notre écoeurement ?

    Les quelques amis qui ont décidé d’ou­vrir cette tri­bune pensent que non.

    Ils croient (peut-être se trompent-ils) que les jeunes doivent étudi­er ensem­ble, frater­nelle­ment, étu­di­ants ou ouvri­ers, les prob­lèmes posés par la recherche du bon­heur social.

    À cette fin nous dis­cuterons des grands courants soci­aux : syn­di­cal­isme, mou­ve­ments social­istes, sociale démoc­ra­tie, bolchevisme, social­isme lib­er­taire, coopératisme.

    Nous étudierons ensem­ble les prob­lèmes du cap­i­tal­isme, du colo­nial­isme, des guerre inter­na­tionales, des pos­si­bil­ités de vie paci­fique mal­gré l’ex­is­tence de deux blocs opposés.

    « Noir et Rouge » n’est pas un par­ti c’est le lieu de ren­con­tre des idées des jeunes. 

    Vous trou­verez dans ce numéro une étude sur le livre d’un scis­sion­niste du par­ti com­mu­niste et un autre sur le pro­jet coopératif des syn­di­cal­istes suédois.

    Que les quelques amis qui recevront « N et R » le fassent cir­culer, s’ils le jugent intéres­sant, car la faib­lesse de nos moyens « financiers » ne nous per­met pas d’en faire un gros tirage (nous tirons à 50 exemplaires).

Écrivez-nous.