La Presse Anarchiste

La marche des solidaristes

(Sur l’air de « Roulez tam­bours ! » d’Amile Chantez du Promeneur n°33)
I

Flot­tez dra­peaux où brille la devise

Qui par­le haut de solidarité,

Sous vos couleurs plus rien ne nous divise

Nous mar­chons tous vers le but : Liberté.

Ban­nis­sant le som­bre égoïsme

Nous avons uni nos fardeaux ;

Sur notre vrai patriotisme

Flot­tez dra­peaux. Flot­tez dra­peaux (bis)

II

Soyez uni ! pour attein­dre la cime

Du vrai Pro­grès, suiv­ons même chemin.

Pour résis­ter aux attraits de l’abîme

Les hommes forts se tien­nent par la main.

Opposons à l’e­sprit de haine

Nos fronts, au grand soleil, brunis !

Pour bris­er d’un coup notre chaîne

Soyons unis ! Soyons unis ! (bis)

IV

À toi nos coeurs, ô Christ des Évangiles,

Qui con­sen­tant à vivre comme nous

Vins réu­nir les puis­sances hostiles

Dans des liens d’amour puis­sants et doux.

O Christ, tu te fis solidaire

Des maux qui causent. nos malheurs. 

Tu fis de cha­cun notre frère :

À toi nos coeurs ! à toi nos cœurs ! (bis)

E. Creis­sel (L’A­vant-Garde.)