La Presse Anarchiste

À propos de la « destalinisation » des PC

Alfred Jar­ry : Ubu enchaîné (acte I, scène 3)

(la scène représente le Champ de Mars)

Les 3 hommes libres, le caporal

― Nous sommes les hommes libres, et voici le capo­ral ― Vive la lib­erté, la lib­erté, la lib­erté ! Nous sommes libres ― N’ou­blions pas que notre devoir, c’est d’être libres. Allons moins vite, nous arrive­ri­ons à l’heure. La lib­erté c’est de n’ar­riv­er jamais à l’heure, jamais, jamais ! Pour nos exer­ci­ces de lib­erté. Désobéis­sons avec ensem­ble… Non ! Pas ensem­ble : une, deux, trois ! Le pre­mier à un, le deux­ième à deux, le troisième à trois. Voilà toute la dif­férence. Inven­tons cha­cun un temps dif­férent, quoique ce soit bien fatiguant. Désobéis­sons indi­vidu­elle­ment ― au capo­ral des hommes libres !
Le Capo­ral

― Rassem­ble­ment ! (ils se dis­persent). Vous l’homme libre numéro 3, vous me fer­ez deux jours de salle de police, pour vous être mis, avec le numéro 2 en rang. La théorie dit soyez libre ! ― Exer­ci­ces indi­vidu­els de désobéis­sance… l’indis­ci­pline aveu­gle et de tous les instants fait la force prin­ci­pale des hommes libres ― Portez… arme !

Les 3 hommes libres

― Par­lons sur les rangs ― Désobéis­sons ― Le pre­mier à un, le deux­ième à deux, le troisième à trois ― Une, deux, trois !

Le capo­ral

― Au temps ! Numéro un, vous deviez pos­er l’arme à terre ; numéro 2, la lever la crosse en l’air ; numéro 3 la jeter à 6 pas der­rière et tâche de pren­dre ensuite une atti­tude lib­er­taire. Rompez vos rangs ! Une, deux ! (ils se rassem­blent et sor­tent en évi­tant de marcher au pas).