La Presse Anarchiste

Contribution à l’étude de la mystification dialectique

À l’occasion du présent numéro dou­ble, « Témoins », sans aucune­ment pré­ten­dre à une étude exhaus­tive de la ques­tion, tente d’apporter une con­tri­bu­tion à l’examen cri­tique de ce qui, si longtemps, pas­sa et, dans toute une par­tie du monde en con­stante crois­sance virtuelle, passe encore aujourd’hui pour le social­isme « scientifique ».

On devine que nous visons ici le dogme marx­iste à sa racine même. Mais que l’on ne nous entende bien : trop nom­breux déjà se sont suc­cédé les fumistes qui de M. Jules Romains à De Man et autres « penseurs », pré­tendirent être en mesure de « dépass­er » Marx ; et d’autre part si la social-démoc­ra­tie alle­mande, ce vieux bas­tion de l’orthodoxie marx­i­enne, éprou­ve aujourd’hui le besoin d’échanger son révo­lu­tion­nar­isme ver­bal con­tre un « labourisme » ayant au moins l’honnêteté de s’avouer pour tel, notre ambi­tion n’est pas de suiv­re cet exem­ple d’assagissement opéré sous le signe peut-être hon­or­able, mais quand même un peu beau­coup juste milieu, d’un réformisme d’essence unique­ment politi­ci­enne. Con­scients au con­traire que la pen­sée de Marx con­stitue l’une des ten­ta­tives les plus grandios­es et les plus courageuses qui aient jamais été entre­pris­es pour ren­dre compte de la con­di­tion humaine, et demeure, quant à l’analyse des rap­ports de forces qui sont à la base de toute cul­ture, une méth­ode dont aucun esprit soucieux du vrai ne peut, en tant que méth­ode, renier la portée, ce que nous voudri­ons, en revanche, aider nos con­tem­po­rains à dis­tinguer de façon enfin plus con­sciente, c’est l’illusion, ou pour le dire avec le seul mot qui con­vi­enne : la mys­ti­fi­ca­tion – en grande par­tie involon­taire – inhérente, non pas à la méth­ode de Marx, mais bien au sys­tème implicite qu’il a lui-même pro­fessé (tout en s’en défen­dant, – car c’est lui qui a dit « Je ne suis pas marx­iste »), et que l’on pré­tend aujourd’hui, tant dans les hautes écoles du pays de la vérité à sens unique que chez les lecteurs occi­den­taux – lecteurs attardés – de Hegel, nous resservir sous le terme pom­peux de « dialectique ».

Certes, nous ne sommes pas les pre­miers à nous avis­er d’entreprendre de libér­er les esprits de l’emprise de ce qui n’est, au fond, qu’une forme mod­erne de cette paresse des bien-pen­sants qui, depuis le moyen âge, porte le nom de sco­las­tique, et s’il nous avait fal­lu, pour le ten­ter à notre tour, nous repos­er sur nos seules forces, sur nos seules qual­i­fi­ca­tions, nous en eus­sions de grand cœur lais­sé la tâche ardue à nom­bre de chercheurs mieux rom­pus que nous ne le sommes aux tech­niques for­cé­ment spé­cial­isées de ces grands problèmes.

Aus­si bien n’est-ce pas nous qui pren­drons la parole.

Nous la don­nerons au con­traire, tout d’abord à Fritz Brup­bach­er, en extrayant de son mag­nifique ouvrage sur « Marx et Bak­ou­nine » les pages (appelées à fig­ur­er dans la grande antholo­gie brup­bachéri­enne, « Social­isme et lib­erté », par nous com­posée et traduite, et qui, pen­sons-nous, ne tardera plus à paraître) – les pages donc, dis­ons-nous, où Brup­bach­er, analysant la psy­cholo­gie de Marx, mon­tre et, croyons-nous, démon­tre l’apriorisme, et par con­séquent l’automystification aus­si indis­cutable que sincère à laque­lle a, en tant que « philosophe », suc­com­bé dès l’origine le créa­teur de ce que tout le monde con­tin­ue d’appeler avec lui, par antiphrase incon­sciente, le matéri­al­isme historique.

Rien, en sec­ond lieu, ne nous a paru mieux con­firmer cette démon­stra­tion « clin­ique » due au célèbre médecin révo­lu­tion­naire zuri­chois, que l’essai inti­t­ulé « L’homme et l’histoire » écrit par Mme Mag­dale­na Aebi [[On doit à Mme Magde­le­na Aebi un ouvrage fon­da­men­tal sur l’idéalisme clas­sique en Alle­magne, « Kant’s Begrün­dung der « deutschen Philoso­phie » : Kant’s tran­szen­den­tale Logik, Kri­tik ihrer Begrün­dung », Bâle, 1947, Ver­lag für Recht und Gesellschaft.]], his­to­ri­enne infin­i­ment aver­tie de tout ce qui con­cerne l’évolution de la pen­sée alle­mande dite « clas­sique », pour démon­tr­er à son tour et, pour­rait-on dire, démon­ter les par­al­o­gismes aux­quels remonte la fameuse « dialec­tique » de Marx, non seule­ment jusqu’à ses sources avouées, chez Hegel, mais encore jusque chez Kant.

Voilà pour la mys­ti­fi­ca­tion dialectique.

Quant aux vérités (pluriel voulu) que nous osons lui oppos­er, c’est encore Brup­bach­er auquel nous avons recours en pre­mier lieu, grâce à l’une des deux intro­duc­tions de « Social­isme et lib­erté » (l’autre, qui d’ailleurs la précédera dans le vol­ume, sera com­posée par les « Quar­ante ans de sou­venirs » de l’ami de Brup­bach­er, Pierre Monat­te), « Fritz Brup­bach­er et la lib­erté », étude de François Bondy, dont nous nous faisons une joie de repro­duire ici la plus grande partie.

« Retour à quelques vérités », avons-nous appelé, dans cette par­tie « thé­ma­tique » du présent numéro, le chapitre faisant suite à la dénon­ci­a­tion de la mys­ti­fi­ca­tion dialec­tique. Et si la pre­mière des vérités « retrou­vées » est, avec Brup­bach­er, la lib­erté, la sec­onde, on le ver­ra, est, avec God­win, – à qui, aidé entre autres par l’active col­lab­o­ra­tion d’André Prud­hom­meaux, Hem Day vient de con­sacr­er à Brux­elles un numéro spé­cial de « Pen­sée et Action » – l’idée de justice.

Lib­erté – justice.

Nous voyons d’ici sourire nos aver­tis, nos « affran­chis » dialecticiens.

Pour nous, il ne nous déplaît pas qu’à l’époque, hélas tou­jours la nôtre, où, dès avant Hitler, on osa inven­ter, au nom du « social­isme sci­en­tifique », les camps de con­cen­tra­tion et l’esclavagisme du social­isme césarien et polici­er, nous nous trou­vions avoir cette inguériss­able can­deur de repren­dre, au mépris de la « sci­ence », la défense de deux des plus décriées des idées, ou des valeurs que, fidèle à l’esprit de la famille, Lafar­gue qual­i­fi­ait de grues méta­physiques. Au fait, n’est-ce pas Diderot qui, dans « Le Neveu de Rameau », écrivait « mes idées sont mes catins ». Avouons-le hum­ble­ment : de nous sen­tir ain­si en com­pag­nie de l’auteur de « La Religieuse » et de « l’Encyclopédie », ne peut, si les idées de jus­tice et de lib­erté sont des catins, sont des grues, que nous encour­ager à nous proclamer du par­ti – ma foi n’ayons pas peur des mots – peut-être pas de leurs michés (et encore…), mais, si elles veu­lent bien de nous, de leurs amants de cœur.