La Presse Anarchiste

Méditation mensuelle

« Oui notre siè­cle aura le chris­tian­isme inté­gral. Il faut oppos­er, écrit Tol­stoï dans la « Racine du Mal » le véri­ta­ble enseigne­ment chré­tien restau­ré, au faux chris­tian­isme de nos sociétés injustes. C’est bien cette pen­sée qu’un souf­fle d’en haut fait pass­er aujour­d’hui à tra­vers notre chré­tien­té caduque. De tous les points de l’hori­zon se lèvent main­tenant les hommes qu’elle ani­me « Le jour vient…»

« Chris­tian­isme spir­ituel : « Il faut que vous naissiez de nou­veau. » L’U­nion indépen­dante de tous les convertis.

« Le chris­tian­isme moral indi­vidu­el : « Soyez par­fait » ! Sa Sain­teté. Puis­sance de vie active. Être chré­tien, c’est con­tin­uer l’œu­vre du Christ.

« Le chris­tian­isme social avec toutes ses con­séquences économiques, la tra­duc­tion de l’É­vangile de Galilée. Le Christ en face de nos sociétés, faisant éclater leurs cadres par la puis­sance de son action régénéra­trice, et fon­dant la société nou­velle où la jus­tice habit­era. Le Christ devant nos autorités mondaines. « N’ap­pelez per­son­ne votre maître » ; dans nos cathé­drales, le fou­et de cordes à la main ; dans nos tri­bunaux : « Ne pillez point. Ne résis­tez pas au méchant. » Dans nos casernes : « Remets ton épée dans le four­reau. » Dans nos usines : « Portez les fardeaux les uns les autres » ; devant les rich­es « Vendez ce que vous pos­sédez. Mal­heur aux rich­es. » ― Devant les pau­vres. « Heureux les pau­vres !» « Le roy­aume qui vient des cieux, est proche !»

Le Christ qui serait encore cru­ci­fié, s’il reve­nait par­mi nous, et qui le sera dans la per­son­ne de ses vrais dis­ci­ples… Vers quelles croix nous mar­chons, mais aus­si vers quels tri­om­phes, vers quelles ascen­sions ! Pas pour nous certes, mais pour l’hu­man­ité, corps de Christ. À l’œu­vre, le maître nous ouvre les voies. 

Paul Richard, pasteur.