La Presse Anarchiste

Aux hasards du chemin

Impres­sions de
Music-Hall

Dans bien des cas, les
gou­vernés ont tort de se plain­dre des gou­verne­ments, car ils
font ce qu’ils peu­vent pour le bien pub­lic. Avec une continuité
de vue qui ne se dément pas depuis deux mille ans. A cette
époque, les Romains, fatigués de faire la guerre aux
Bar­bares, récla­maient à César du pain et des
jeux de cirque. Et ça n’est certes pas une aspi­ra­tion si bête
que de vouloir cass­er la croûte et de se dis­traire un brin.

C’est pourquoi,
s’in­spi­rant de la sagesse antique, les dirigeants actuels ont fait un
gros effort.

Pour le pain, c’est
résolu. On la saute ! Et avec l’e­spoir de sauter
longtemps.

Quant au spectacle,
c’est du soigné. Mer­veilleux ! Et pour rigol­er, il y a de
quoi rigol­er ; on ne sait pas à quel moment ; mais
tout de même pour du bur­lesque, c’est du bur­lesque. Ça
com­mence d’abord par un drôle de pacte de non agression ;
puis ça con­tin­ue par une drôle de guerre ; une
drôle de défaite et des inter­mèdes nombreux.
« Maréchal, nous voilà ! »
« Mon­toire, me voici ! »

De là, on passe à
la comédie ital­i­enne. Le rideau se lève sur un
polichinelle toni­tru­ant. « Pour Hitler ! une,
deux ! » Le coup du cro­chet, crac, ça y est,
kid­nap­pé l’in­di­vidu. « Con­tre Hitler ! une,
deux ! »

Et le spectacle
con­tin­ue, tou­jours drôle.

Entrez voir, mesdames
et messieurs !

Vous ver­rez la Grèce
libérée. Et le Grand Turc ! « Vous
n’avez rien à déclar­er ? » « Si,
la guerre ! » « Mais je ne la déclare
que pour avoir la paix ! » La Pal­lice avait du bon.

Allons, entrez !
Entrez dans le camp des démoc­ra­ties. Voici l’Ara­bie Saoudite,
le Liban, la Syrie Et l’E­gypte en guerre défen­sive. Aux
dernières nou­velles, l’Alle­magne déclare la guerre à
l’Allemagne !

Prestidigitation,
illu­sion, tout est très bien. C’est du grand art.

Mais de grâce, une
petit entr’acte, s’il vous plaît, messieurs de la scène
diplo­ma­tique. Car, à force d’or­dres du jour, de contre-ordres
de nuit, les fig­u­rants du théâtre des opérations
n’y com­pren­dront plus rien. S’imag­i­nant peut-être qu’on joue à
pile ou face, ou qu’on doit chercher l’ad­ver­saire à
Col­in-Mail­lard, ils pour­raient bien finir par la trou­ver moins
drôle !

Errare humanum est

Un sous-marin américain
dans le Paci­fique tor­pille deux navires de guerre également
améri­cains, dont un de 14.250 tonnes. Une escadrille de
bom­bardiers anglo-sax­ons bom­barde Calais, en se fig­u­rant que c’est
Dunkerque.

En échange, on
n’an­nonce aucune erreur dans le rationnement du mois de mars… Ceci
com­pense cela.

Qui ne tra­vaille pas
ne mange pas…

Le vieil Hugo, dans
« Notre-Dame de Paris », nous en a fait toute
une tirade. Quel est le prince de la plume capa­ble de nous expliquer
la for­mule : «  ne mange pas… ne tra­vaille pas. » ?

Parce que, entre nous
soit dit, il n’y a que la « machine » humaine
qui soit capa­ble de pro­duire sans être alimentée.
Essayez donc de met­tre en marche une loco­mo­tive sans gar­nir la
chaudière, et vous m’en direz des nouvelles !

Lib­erté de la
presse

« La Croix »,
qui a paru pen­dant toute l’oc­cu­pa­tion, reparaît. Il est vrai
que, dans les hautes sphères, le vin de messe coule à
pleins bor­ds. « La Dépêche »,
nou­veau jour­nal, regroupant les rad­i­caux pel­letanistes, vient d’être
créé, au moment où « Le Monde »
(4 pages) annonce que, dans un mois, pour le papi­er, le problème
sera aus­si « cru­cial » que pour le charbon.

En échange,
« L’Hu­ma » proteste parce que « La
Voix de l’Est » n’est pas autorisée à
paraître.

Nous pour­rions peut-être
en citer d’autres…

Décou­verte ou
aveux… spontanés ?

A pro­pos de la
« répar­ti­tion des biens entre les classes
sociales » et sous le titre : « Dilemmes
économiques », nous lisons dans un quotidien :

« Pen­dant les
trois pre­miers quarts du dix-neu­vième siècle,
l’An­gleterre d’abord, la France ensuite, ont affamé leur
classe ouvrière ; seule, une gigan­tesque exploita­tion du
tra­vail a per­mis l’ac­cu­mu­la­tion des cap­i­taux qui ont con­stru­it les
chemins de fer, créé la grande indus­trie de l’Europe
occi­den­tale. Et si, plus tard, la con­di­tion des mass­es a pu être
relevée, c’est grâce à l’ex­ten­sion de la
pro­duc­tion, fruit de cet équipement for­mi­da­ble. Il fal­lait que
deux généra­tions d’ou­vri­ers fussent réduites à
la mis­ère (à quelle mis­ère, Engels et Villermé
nous l’ont con­té !) avant qu’un bond pût être
fait hors du cer­cle infer­nal de la loi d’airain des salaires.

Est-ce dans
l’« Human­ité », dans le « Populaire »,
dans la « Vie Ouvrière », dans
« Lib­ertés » ou dans « Combats »,
que nous lisons ces lignes qui, mal­gré leur vérité
his­torique, auraient, dans ces jour­naux, un petit air lieu-commun ?
Non, c’est dans le grave « Le Monde » du 15
février.