La Presse Anarchiste

Périodiques

Que le
lecteur veuille bien nous excuser : au moment de boucler le présent
numéro, la surabon­dance du tra­vail nous empêche de
rédi­ger une véri­ta­ble chronique des périodiques.
C’est bien à con­trecœur qu’il nous faut donc nous
con­tenter des sim­ples indi­ca­tions suiv­antes. Puis­sent-elles du moins
don­ner envie de se reporter aux sources. – Les beaux « Cahiers
de l’Artisan », qui vien­nent de réim­primer (n°
29) « La Pâque dans la grange » de Lucien Jacques,
ont don­né en sep­tem­bre (n° 28) – ce n’est pas la
pre­mière fois – des « notes » de Maxime Girieud
on ne peut plus remar­quables de tenue et d’écriture. –
Dans « le Figaro lit­téraire » du 8 octobre,
dis­cours de récep­tion de Cocteau à l’Académie
royale de Bel­gique : un éton­nant, un mer­veilleux por­trait de
Colette. – « Marsyas », septembre-octobre : «
 Deux textes apoc­ryphes attribués à Mallarmé »,
par Charles Chas­sé ; de beaux poèmes d’Anne-Marie de
Beck­er ; du cher Sul­ly-André Peyre, un arti­cle intitulé
« Fail­lite de Proust », qui nous a désolé.
– « Nou­velle NRF », juil­let : « La
Chine com­mu­niste et la Pen­sée chi­noise », par Etiemble ;
« French-Can­can », de Renoir, par François
Nour­rissier ; numéro de sep­tem­bre (Hom­mage à Claudel) :
« L’Autre Claudel », par Mau­rice Blanchot ; «
 Prose De Pro­fundis », par Fran­cis Ponge ; numéro de
décem­bre : « Les revues, les jour­naux », par Jean
Guérin, dont la lib­erté d’esprit, qui ne va pas
tou­jours sans erreurs, est quand même bien précieuse. «
 Preuves », n° 54 (août) : « L’exploration de
la matière », par Denis de Rouge­mont (qui fait remonter
la pen­sée sci­en­tifique occi­den­tale au con­cile de Nicée
 ; la thèse est inat­ten­due, mais d’autant plus digne d’être
exam­inée). – « Con­tacts », 15 octo­bre, pub­lie en
pre­mière page la fable de La Fontaine : « Les loups et
les bre­bis » ; à appren­dre par cœur par tous nos
neu­tral­istes. – « La Révo­lu­tion prolétarienne
 », sep­tem­bre : « Sou­venirs d’une époque révolue
 », par R. Louzon ; « Dix ans de drôle de paix »,
par R. Hag­nauer. – « Faits et Convictions »,
octo­bre : « Un rescapé de Vork­ou­ta nous raconte ».
– Sig­nalons enfin pour ceux de nos amis qui lisent l’allemand :
« Die Welt­woche », 2 sep­tem­bre 1955 : «
 Alexan­der Xaver Gwerders let­zte Gedichte », par R. J. Humm. –
« Unsere Mei­n­ung », Zurich, « Die
Staatsver­priesterung », par R. J. Humm (numéro de
juin-sep­tem­bre). – « Der Auf­bau », Zurich, 7 octobre :
« Wider­stand in der Sow­je­tu­nion », par Joseph Scholmer ;
numéro du 4 novem­bre : « Der Tal­is­man », par Otto
Hür­li­mann (arti­cle extrême­ment curieux, mon­trant chez l’un
des accusés des procès moscovites, le recours
dés­espéré, comme seule et dernière
branche de salut, à une prière écrite, cousue
dans la dou­blure de son veston ! Il s’agit du com­mu­niste Rosengolz
 ; comme quoi la destruc­tion de l’être humain par l’intérieur
peut tout droit le recon­duire aux formes les plus frustes de la
superstition).

S.