La Presse Anarchiste

Lectures

Jean Baby : « Cri­tique de base » (François Maspéro).

C’était
inévitable : la pub­li­ca­tion de ce livre intel­li­gent d’un
des rares intel­lectuels sérieux que comp­tât encore le
par­ti com­mu­niste français, ne pou­vait être suiv­ie que de
son exclu­sion. Autant qu’à Pankow et à Prague, la
sclérose de l’ap­pareil s’est donc, à Paris, un fois de
plus véri­fiée. Pensez donc : le chapitre, par exemple,
sur la paupéri­sa­tion ose met­tre en doute les profondes
analy­ses de Mau­rice Thorez et invo­quer Lénine lui-même
con­tre les thès­es offi­cielles de ses prétendus
dis­ci­ples. La croy­ance, très évidem­ment sincère,
d’un Jean Baby en la pos­si­bil­ité de guérir le PC de son
stal­in­isme à retarde­ment, est touchante. S’il avait tant soit
peu rai­son à cet égard, l’os­tracisme qui vient de le
frap­per aurait droit à être considéré
comme une faute. Mais l’ob­scu­ran­tisme a ses lois, dont nous ne lui
dis­put­erons pas le monopole.

Reste à
espér­er que cette nou­velle man­i­fes­ta­tion de leur monotone
automa­tisme amèn­era l’hon­nête homme qui en a déclenché
les rouages à guérir peu a peu de l’hyper-orthodoxie
qui con­tin­ue de l’af­fliger dans bien des ques­tions, comme, entre
autres, ce qu’il appelle encore euphémique­ment l’« affaire
hon­groise ». On ne peut pas, sous le naïf prétexte
d’en rafraîchir le badi­geon, trans­former la prison d’un parti
total­i­taire en une demeure habitable.

Fontol