La Presse Anarchiste

À travers le monde

Les
tra­vailleurs espag­nols qui ont souf­fert et qui sem­blent, eux aussi,
avoir été très désori­en­tés par la
guerre, s’agi­tent fiévreuse­ment. Le souf­fle de la révolte
qui sec­oue le vieux monde sem­ble vouloir gag­n­er l’Espagne. 

Les
Cata­lans, ou plutôt les Cata­lanistes, ont cru que le moment
oppor­tun pour faire val­oir tout le pro­gramme de leurs revendications
était arrivé ; non seule­ment ils voudraient
arracher leur autonomie au gou­verne­ment d’Alphonse XIII, mais ils
voudraient aus­si exiger leur com­plète indépendance. 

La
Con­sti­tu­tion espag­nole favorise dans une grande mesure les
aspi­ra­tions cata­lanistes ; aus­si, la cour de Madrid n’a pas
hésité à pren­dre les devants, elle a fait de ce
pré­cieux par­chemin que les démoc­rates de la péninsule
ibérique ont large­ment payé au prix de leur sang, un
sim­ple chif­fon de papi­er. Quelques protes­ta­tions s’étant
élevées devant les Cham­bres espag­noles, le chef du
gou­verne­ment, sans périphrases, ni cir­con­lo­cu­tions d’aucune
sorte, a franche­ment déclaré que la Con­sti­tu­tion gênant
l’ac­tion du gou­verne­ment, il l’avait sim­ple­ment reléguée
quelque part. Plusieurs ex-pre­miers, des con­ser­va­teurs et des
libéraux se lev­èrent aus­sitôt, non pour
pro­test­er, mais pour affirmer sans équiv­oque, que dans des
cir­con­stances sem­blables, ils en auraient fait tout autant.
Cepen­dant, aux dernières élec­tions, récemment,
les suf­frages du peu­ple s’é­taient affir­més en faveur
d’un sys­tème gou­verne­men­tal plus en accord avec le droit et la
justice… 

À
quand l’in­cendie qui puri­fiera l’Es­pagne moyenâgeuse ?