La Presse Anarchiste

Sur un crucifié

a Jane Bayle

Sans or, sans foi, sans idéal

Il est tombé nu de sa croix.

Sa dernière prison de bois

vint le quérir à l’hôpital.

En terre noire, un fossoyeur

a creusé pour sa nuit de glace,

anonyme, une étroite place.

Ô lit des morts ! Es-tu meilleur

au cœur sans bénédiction

que ne fut la croix de misères

dont les cram­pons stigmatisèrent

la chair sans résurrection ?

(Eaux-Fortes)

Marie-Claire Maguelonne