La Presse Anarchiste

Les retraites ouvrières

 

Voilà
la dis­cus­sion du pro­jet de loi sur les retraites ouvrières
remise à une date ultérieure, c’est-à-dire à
l’au­tomne, après con­sul­ta­tion des syn­di­cats de tous genres.

N’est-il
pas mon­strueux que dans notre Société actuelle un
homme, une femme ayant tra­vail­lé toute sa vie se trou­ve, après
trente, quar­ante, cinquante ans et même plus de labeur,
dépourvu des ressources qui lui per­me­t­traient d’achev­er son
exis­tence en paix.

Puisque
cet homme, cette femme n’ont cessé de pro­duire leur vie durant
pour la société, n’est-il. pas de toute jus­tice que
celle-ci les prenne à sa charge quand ils ne peu­vent plus
produire ?

Les
fonds ?

Et
le mil­liard qu’en­gloutit annuelle­ment le bud­get militaro-naval ?

Mais
allez faire com­pren­dre cela à nos par­lemen­taires, politiciens
pre­mier ordre, mais pas écon­o­mistes pour un sou.


git toute difficulté.

E.A.