La Presse Anarchiste

Avant-propos

Une nou­velle trou­vaille, non pas intel­lectuelle mais phraséologique, fait depuis quelques années le bon­heur d’une cer­taine intel­li­gentsia : le social­isme réelle­ment exis­tant. Nous reje­tons cette trou­vaille insi­dieuse, parce qu’équiv­oque, au même titre que le total­i­tarisme, notion suff­isam­ment vague et a‑historique pour que la bour­geoisie exploiteuse (à l’Ouest) et nos­tal­gique (à l’Est) puisse s’en servir. Ce qui fait prob­lème pour nous, c’est bel et bien le social­isme réelle­ment inex­is­tant à l’Est ― comme à l’Ouest. 

En effet, la vit­rine social­iste du cap­i­tal­isme d’É­tat n’ex­erce plus le mirage d’an­tan. Cette évo­lu­tion est salu­taire, même si nous devons tou­jours compter avec (et con­tre) les imbé­ciles à court d’idéal ― en perte de vitesse ― , et avec les secteurs ― minori­taires ― de la petite bour­geoisie et du pro­lé­tari­at qui pensent trou­ver leurs intérêts dans le pro­jet cap­i­tal­iste d’É­tat. Mais la ques­tion, cen­trale pour les lib­er­taires, demeure la même : com­ment favoris­er l’é­clate­ment du sys­tème exploiteur et oppres­sif dom­i­nant à l’Est par l’ac­tion de ceux qui le subis­sent eux-mêmes. Nous nous sommes pro­posés dans ce numéro, plutôt que d’assén­er des thès­es toutes faites, de pub­li­er des témoignages, des réflex­ions et des pris­es de posi­tion qui nous auraient servi de référence (pos­i­tive ou néga­tive) pour ces thès­es. Ceci explique la dis­par­ité des pro­pos que nous vous pro­posons et qui éma­nent tant de la dis­si­dence (GOMA), que de l’op­po­si­tion démoc­ra­tique (SOCHOR) , de la direc­tion de Sol­i­darnosc (MODZELEWSKI) , du syn­di­cal­isme libre (BORISSOV), de l’op­po­si­tion ouvrière (PARASCHIV), de la nou­velle con­tes­ta­tion tzi­gane (DANCIU) ou de la marx­olo­gie (RUBEL). La Pologne, de par son enjeu excep­tion­nel, fait l’ob­jet de la seule analyse écrite par un mem­bre de la revue, com­plé­tant celles déjà pub­liées précédemment. 

Ce numéro est le résul­tat du tra­vail d’in­for­ma­tion, de com­men­taire et de sol­i­dar­ité réal­isé par deux mem­bres d’Iz­tok à Radio Lib­er­taire, à Radio Sol­i­darnosc, au Comité Paraschiv et au sein de la revue elle-même. 

Vin­cent

Nico­las Trifon