La Presse Anarchiste

À nos lecteurs et amis

Nous avons à remerci­er tous les amis con­nus et incon­nus qui nous ont aidés à propager notre jour­nal. La faveur avec laque­lle nous avons été accueil­lis est un stim­u­lant, pour nous, à tâch­er de faire mieux.

Ain­si, nous auri­ons l’am­bi­tion de faire de notre jour­nal un moni­teur fidèle de tout le mou­ve­ment économique du monde entier.

Sans nous mêler directe­ment à des luttes cor­po­ra­tives que nous con­sid­érons comme insuff­isantes, nous voudri­ons trou­ver, sur les lieu où elles se pro­duisent, des cama­rades pou­vant nous en envoy­er les détails, afin que nous puis­sions en tir­er la philosophie.

À l’aide des bonnes volon­tés que nous avons trou­vées jusqu’i­ci, cela peut se faire, peut-être pas tel que nous le désire­ri­ons, immé­di­ate­ment, mais peu à peu, pro­gres­sive­ment. Si nous pou­vons y arriv­er, cela deman­dera, soit une aug­men­ta­tion du for­mat, soi une appari­tion bi-heb­do­madaie, chose à étudi­er quand le besoin s’en fera sentir.

Voilà un des pro­jets d’amélio­ra­tion dont nous faisons part à nos lecteurs, sans préju­dice de ceux que l’on pour­rait nous signaler.

Que ceux qui pensent pou­voir nous ader, en nous envoy­ant des matéri­aux, se met­tent à l’œu­vre : le tra­vail ne nous effraie pas.

La Rédac­tion