La Presse Anarchiste

Le refus de l’impôt

Le refus de l’impôt, par­tiel ou total, se pour­suit. Dans la mesure où les sanc­tions ne s’exercent qu’au plan admin­is­tratif ou financier, le reten­tisse­ment dans le grand pub­lic n’est pas très impor­tant. Cette action, cepen­dant, tend à pren­dre un aspect col­lec­tif comme le mon­trent les deux dossiers que nous avons reçus, qui con­ti­en­nent les let­tres des dif­férents « refuseurs » et l’exposé de leurs moti­va­tions. On peut s’en pro­cur­er en leur écrivant :

Jean‑Marie et Claire Aubert, 24, rue du Grand‑Clos, 45‑Montargis.

Gilbert et Francette Delar­bre, 102, rue de la Val­lée, 45‑Amilly.

Claude et Marlise Per­ret, 45, rue de la Niv­elle, 45‑Amilly.

Robert Pirault, 2, rue du Lièvre‑d’Or, 45‑Orléans.

Hen­ri Riv­ière, 2 rue de l’Eglise, 45‑Fleury‑les‑Aubrais.

Vin­cent et Colette Rous­sel, Le Ches­noy, 45‑Montargis.

Marie‑Claire Roux, 22, rue de la Bourie‑Rouge, 45‑Orléans.

Pour l’autre dossier :

Marie Laf­franque, 23, rue Brouardel, 31‑Toulouse.

Chris­t­ian Ver­dun, 27, rue de la Salanque 66‑Perpignan.

Geneviève Piz­zu­to, école mater­nelle, 82‑Nègrepelisse.

M. et Mme Calmels, école, Bel­vianes, 11‑Quillan.

Michel Pringault, 2, place de la Dau­rade, 31‑Toulouse.

Il resterait à, souhaiter que les dif­férents « refuseurs » (et il y en a d’autres) fassent un bilan cri­tique col­lec­tif de leur action dont l’efficacité est mise en doute même par­mi les amis proches.