La Presse Anarchiste

« La Marge »

Cette revue est la con­séquence de l’engagement d’un cer­tain nom­bre d’individus dans une action autonome d’animation cul­turelle à Strasbourg.

Col­lec­tive, une action autonome sup­pose résolu le prob­lème de l’organisation qui doit lui servir de sup­port. C’est la réponse à ce prob­lème de l’organisation et l’objectif de l’action choisi par le col­lec­tif qui don­nent la posi­tion de celui-ci.

Nous recon­nais­sons que toute « action autonome organ­isée » définit dans son mou­ve­ment (déroule­ment) ses lim­ites pro­pres et ses pos­si­bil­ités de dépasse­ment. Nous recon­nais­sons ne pou­voir définir « l’organisation idéale », par con­tre nous pou­vons dire que pour nous, l’organisation ne saurait être fondée sur « une hiérar­chie du savoir » (ou des moyens, forme de savoir cap­i­tal­iste) ni être « un mécan­isme d’une pra­tique formelle et figée ». S’organiser se résume donc à s’associer libre­ment dans le but de réalis­er une action déter­minée par un besoin ressen­ti, et non sur une théorie préétablie. Nous refu­sons de ce fait tout « dirigisme » (dans un sens et dans l’autre) et tout « éduca­tivisme » (nous ne nous sen­tons ni les fon­da­teurs, ni les déten­teurs de la théorie éman­ci­patrice des mass­es, ni les respon­s­ables de l’éducation de celle-ci).

En con­séquence directe, l’organisation ain­si définie perd toute rai­son d’être une fois que l’action dont elle a servi de sup­port a été réal­isée, sans juger du résul­tat obtenu.

Les mem­bres du col­lec­tif qui présen­tent cette revue sont issus d’une série d’actions autonomes, lancées à Stras­bourg, dont cer­taines sont encore en cours alors que d’autres ont cessé. Ce sont les besoins ressen­tis par ces mem­bres qui les ont amenés à définir le pro­jet d’une nou­velle action autonome autour de laque­lle ils se sont organisés.

Le col­lec­tif s’engage donc à pro­duire une revue qui s’exprimera dans trois séries complémentaires :

Série 1 : Textes théoriques — en réédi­tions. Nous choisirons des textes peu dif­fusés et peu con­nus avec pour objec­tif de bris­er le cer­cle des con­nais­seurs, donc de les faire circuler.

Série 2 : Les luttes autonomes — série action. Nous ten­terons de don­ner la parole à ceux qui se sont engagés dans une action autonome.

Série 3 : Recherch­es non dirigées — non autori­taires. Actu­al­i­sa­tion de l’expression théorique, analy­ses, cri­tiques, réflex­ions collectives…

Cette revue paraî­tra qua­tre fois par an et des sup­plé­ments seront édités suiv­ant nos pos­si­bil­ités et les circonstances.

Numéros en préparation :

N° 1 (série « Actions »): « les Free Clin­ics », par un mem­bre du groupe « Médecine libre » de Strasbourg.

N° 2 (série « Textes et Doc­u­ments »): « Lutte de class­es en Chine ».

N° 3 (série « Textes et Doc­u­ments »): « les Con­seils ouvri­ers (Alle­magne 1917–1921)». Une analyse sur le mou­ve­ment des con­seils alle­mand extraite de la brochure d’ICO « Fonde­ments de l’économie com­mu­niste » et un arti­cle de Paul Mattick sur Otto Rüh­le paru dans les « Cahiers du com­mu­nisme de conseils ».

N° 4 (série « Textes et Doc­u­ments »): « les Provos et la lutte de class­es », réédi­tion d’une brochure d’ICO.

Abon­nement pour qua­tre numéros : 15 F. Abon­nement de sou­tien (avec bul­letin d’information trimestriel) 25 F.

CCP : Lil­iane Kalous­t­ian, 387 88 W, Strasbourg.

Cor­re­spon­dance : « la Marge », 1, rue des Veaux, 67000-Strasbourg