La Presse Anarchiste

Aux jeunes !

jeune.gif Après cinq années d’hé­catombes, la paix serait-elle rev­enue ? Mas­sacres des peu­ples colo­ni­aux, famines, grèves, chaque heure apporte sa part d’hor­reur, de vio­lence, de crime, mais aus­si de révolte, et vient nous rap­pel­er que nulle paix n’est pos­si­ble sans une trans­for­ma­tion pro­fonde, com­plète, de la société, sans une révo­lu­tion sociale véritable.

Jeunes qui voyez, qui sen­tez cela, jeunes qui crispez les poings d’im­puis­sante révolte, jeunes à qui nulle « Mar­seil­laise » ne peut faire oubli­er quelle est la véri­ta­ble lutte à men­er, jeunes qui, égarés un moment, étouf­fez sous l’hypocrisie d’un par­ti, jeunes lib­er­taires déjà lev­és pour le grand com­bat, tous, vous vien­drez lut­ter à nos côtés, dans les Jeuness­es, pour le seul but qui mérite le sac­ri­fice : le Com­mu­nisme libertaire.

Mais vous sen­tez bien, mes cama­rades, que l’ap­pui moral ou l’ap­pui matériel pas­sager n’est rien à lui seul, qu’un dévoue­ment total vous est demandé et que pour une lutte âpre et longue sans doute, une organ­i­sa­tion sérieuse est nécessaire.

Cette organ­i­sa­tion des Jeuness­es Lib­er­taires, nous la voulons à l’im­age de la société fédéral­iste lib­er­taire : chez nous, tout cama­rade trou­ve une lib­erté d’ex­pres­sion totale, un droit absolu de dis­cus­sion et — sans cela, toute lib­erté serait vaine — le reflet dans les déci­sions pris­es de tous les points de vue intéres­sants et sincères.

Au tra­vail, cama­rades, étab­lis­sez dès main­tenant des plans de tra­vail, de pro­pa­gande, faites-nous part de vos sug­ges­tions : nous en tien­drons compte.

Nous ne voulons pas faire des Jeuness­es une organ­i­sa­tion spé­ciale, extérieure au Mou­ve­ment lib­er­taire : bien au con­traire, nous sommes dans le Mou­ve­ment et nous en somme l’aile com­bat­tante. Pro­pa­gande, organ­i­sa­tion des réu­nions, des meet­ings, vente du jour­nal « à la criée », école du mil­i­tant, voici quelques-unes des tâch­es qui revi­en­nent d’abord aux Jeunesses.

Rap­pelons-nous que la for­ma­tion des Jeuness­es Lib­er­taires, à l’échelle nationale, se pour­suit et que des groupes impor­tants fonc­tion­nent et s’or­gan­isent par régions.

Rejoignez nos rangs. Pour cela, écrivez, en envoy­ant votre adhé­sion au Mou­ve­ment Lib­er­taire, à l’adresse suivante :

Mou­ve­ment Lib­er­taire, Jeuness­es, 145, quai de Valmy, Paris (10e).

Nous vous aiderons à for­mer groupes et régions et toutes instruc­tions utiles vous seront fournies.

Mes cama­rades, si vous le voulez, dans quelques mois, les Jeuness­es Lib­er­taires seront une force avec laque­lle nos enne­mis de classe devront compter. Au tra­vail ! Soyons l’a­vant-garde con­sciente du prolétariat.
P.-S. — Un Cen­tre de for­ma­tion sociale (École du pro­pa­gan­diste) fonc­tionne tous les jeud­is, à 20h. 30, séances de tra­vail. Il est ouvert même aux per­son­nes non inscrites au Mou­ve­ment Lib­er­taire, mais les Jeuness­es y ont une place toute indiquée,

Pour ren­seigne­ments et inscrip­tions écrire : Mou­ve­ment Lib­er­taire, 145, quai de Valmy, Paris (10e).