La Presse Anarchiste

Mouvement International

Il y a en Tché­co-slo­vaquie de nom­breux anar­chistes ayant pris une part active aux événe­ments révo­lu­tion­naires qui se sont suc­cédés depuis le 28 octo­bre 1918, date de la con­sti­tu­tion de la république Tchéco-slovaque.

Le Par­ti com­mu­niste Tché­co-slo­vaque se flat­te d’être, après le Par­ti Russe, le plus grand par­ti com­mu­niste du monde. Pour obéir au mot d’or­dre don­né par Moscou, il a lancé un appel au Par­ti social-démoc­rate, l’in­vi­tant à répon­dre au front unique patronal par le front unique prolétarien.

Les social­istes ne sem­blent pas pressés de répon­dre à cette propo­si­tion, bien que la sit­u­a­tion soit grave.

Un con­flit, provo­qué par la baisse des salaires met aux pris­es les mineurs avec leurs exploiteurs. D’autres se pour­suiv­ent ou parais­sent imminents.

Les ouvri­ers du tex­tile, les insti­tu­teurs, les ouvri­ers agri­coles s’agi­tent. Le Par­ti com­mu­niste tâche de pren­dre en mains le mou­ve­ment. Mais il déclare ne vouloir employ­er que des moyens syn­di­caux : grève générale des mineurs, et s’il le faut grève générale des métal­lur­gistes, des cheminots, etc. En dernier lieu, la grève générale sera proclamée.

Les syn­di­cats sont-ils donc, inca­pables de faire eux-mêmes leur besogne ?

Pour­tant le jour­nal tché­co-slo­vaque Rude Pra­vo annonce, pour le 22 jan­vi­er, un con­grès de la C.G.T. tchèque qui com­prend 53 syn­di­cats et env­i­ron 820000 syndiqués.

Cette C.G.T. ne groupe que les ouvri­ers tché­co-slo­vaques, les nom­breux alle­mands qui habitent cette région, sont syn­diqués dans leur C.G.T. nationale.

De leur côté, le patronat et le gou­verne­ment pren­nent leurs dis­po­si­tions de com­bat. Il faut s’at­ten­dre à une lutte sérieuse. Nous fer­ons notre pos­si­ble pour tenir nos lecteurs au courant de ces péripéties.

P.

NOTA. — À par­tie du n°2, La Revue anar­chiste com­portera un Mou­ve­ment Inter­na­tion­al très copieux. Nos amis d’Alle­magne, d’Autriche-Hon­grie, de Hol­lande, de Suède, de Bel­gique, de Suisse, etc. nous ont promit leur pré­cieux concours.

La R.A.