La Presse Anarchiste

Le rapport de la commission sénatoriale sur le budget

On y trou­ve quelques ren­seigne­ments intéressants :

« La sit­u­a­tion finan­cière, dans laque­lle nous aura lais­sés la guerre, se sol­dera par : 

« Une dette publique de 220 mil­liards, supérieure de 185 mil­liards à celle de 1914 ;

« Et par un bud­get de 25 mil­liards ½, dépas­sant de 20 mil­liards celui de 1914 et en déficit de 13 milliards. »

Les pro­jets budgé­taires, en effet, ne prévoient comme impôts et revenus de l’É­tat que 8 mil­liards 723 mil­lions, avec des espérances de plus-value.

Mais analysons grosso modo les élé­ments con­sti­tu­tifs du bud­get prévu.

On lit :

« 1O Intérêt de la dette publique, cal­culés à 4 ½% sur 220 mil­liards, ci… 10 milliards

« 2O Pen­sions mil­i­taires (mutilés et invalides)… 4 milliards

« 3O Dépens­es civiles du bud­get ordi­naire, ci… 4 mil­liard, 328 millions

« 4O Dépens­es civiles excep­tion­nelles ayant revê­tu un car­ac­tère per­ma­nent ou devant sub­sis­ter pen­dant un cer­tain nom­bre d’an­nées ; relève­ment des traite­ments des fonc­tion­naires civils ; relève­ment des dota­tions des œuvres d’in­térêt social et des ser­vices d’in­térêt pub­lic (ports, etc.) ci… 3 mil­liards ½

« 5O Dépens­es mil­i­taires, armées de terre et de mer, ci… 3 mil­liards ½

« Total : 25 mil­liards, 328 millions. »

La guerre qui vient de finir, fut provo­quée par l’a­gres­sion du mil­i­tarisme alle­mand. En cas de vic­toire des alliés, il sem­blait enten­du que non seule­ment le mil­i­tarisme alle­mand devait être détru­it, mais que tous les mil­i­tarismes devaient dis­paraître. L’An­gleterre s’ap­prête à sup­primer la con­scrip­tion oblig­a­toire. Le Gou­verne­ment français laisse sub­sis­ter pour son mil­i­tarisme un bud­get annuel de 3 mil­liards ½, alors que ce chapitre atteignait un mil­liard avant la guerre, en péri­ode de paix armée. Main­tenant que l’Alle­magne est oblig­ée de réduire à l’im­puis­sance son armée et ses arme­ments, que sig­ni­fient les prévi­sions budgé­taires ci-dessus indiquées, non seule­ment pour 1919, mais aus­si pour 1920, etc.?